cyberassurance
Produits et Services PRODUITS & SERVICES

Quel avenir pour la cyberassurance ?

Notre nouveau rapport du Dr Jason Nurse de l'Université du Kent présente trois tendances, en termes d'évolution du marché, qui pourraient influencer les pratiques en matière de cybersécurité.

La cyberassurance évolue rapidement. L’augmentation des sinistres et l’évolution rapide du paysage des risques ont incité les assureurs à s’adapter. Par conséquent, c’est le moment idéal pour les professionnels IT et de la sécurité de revoir leur approche.

Pour vous aider à garder une longueur d’avance sur tous ces changements, le Dr Jason R.C. Nurse, Associate Professor en cybersécurité à l’Université du Kent, a rédigé un nouveau rapport intitulé : Quel avenir pour la cyberassurance ? qui examine trois tendances clés du secteur et leur impact potentiel sur votre entreprise.

Tendance #1 : Le marché va encore se durcir (et c’est peut-être une bonne chose)

Le résultat le plus évident de l’augmentation des risques et des taux de sinistralité dans la cyberassurance est qu’il devient de plus en plus difficile d’obtenir une couverture à moindre coût. Potentiellement, cela pourrait signifier que les assureurs soient davantage en mesure d’inciter les entreprises à mieux gérer leur cyber-risque.

Autrefois, la concurrence féroce sur le marché de la cyberassurance signifiait que les entreprises pouvaient souvent choisir un fournisseur concurrent avec des exigences de sécurité moins élevées. Ce n’est plus si facile aujourd’hui, et l’influence des assureurs sur les cyber-pratiques pourrait s’accroître en conséquence.

Tendance #2 : De plus en plus d’assureurs proposent une assistance en matière de sécurité avant violation

Il existe une autre façon pour les assureurs de gérer activement le risque qu’ils assurent, tout en recherchant un avantage concurrentiel. Un nombre croissant propose une assistance préventive en matière de cybersécurité, afin de réduire les risques de violation.

En offrant une assistance pour réduire la probabilité d’une violation, les assureurs ajoutent de la valeur pour le client tout en réduisant leur propre risque. C’est particulièrement intéressant pour les entreprises disposant de ressources de sécurité très modestes et qui n’ont peut-être pas ces mesures déjà en place.

Tendance #3 : la collaboration en matière de données pourrait révéler des détails dynamiques sur les risques

Les cyberassureurs ont besoin de plus de données pour quantifier les risques, et ils établissent des partenariats pour les obtenir. Le résultat pourrait être une vue plus précise et dynamique du paysage immédiat des menaces.

Des données de risque améliorées pourraient transformer les questions et les exigences de sécurité des assureurs en une liste de contrôle dynamique aidant les entreprises à faire face aux menaces immédiates. Mais méfiez-vous d’une trop forte concentration de vos défenses.

Lire le rapport complet

Téléchargez le rapport complet intitulé : Quel avenir pour la cyberassurance ? pour découvrir de manière approfondie ces tendances, comprendre leur impact sur votre sécurité et bénéficier de conseils pratiques pour renforcer votre position en matière de cyberassurance.

À propos de l’auteur du rapport

cyberassuranceDr Jason R.C. Nurse est Associate Professor en cybersécurité à l’Université du Kent et Visiting Academic à l’Université d’Oxford. Il mène des recherches sur la cyberassurance depuis 2016 et l’influence de la cyberassurance sur les pratiques de cybersécurité est l’un de ses principaux axes de recherche actuels.

Plus largement, ses recherches explorent la nature interdisciplinaire de la cybersécurité, de la protection de la vie privée et de la confiance et examinent l’impact des nouvelles technologies sur ces domaines.

Dr Nurse s’est récemment entretenu avec Paul Ducklin de Sophos pour comprendre si la cyberassurance aidait ou entravait la cybercriminalité en ligne. Écoutez leur podcast !

Billet inspiré de What’s next for cyber insurance?, sur le Blog Sophos.

Qu’en pensez-vous ? Laissez un commentaire.

Your email address will not be published.