reconnaissance faciale
Produits et Services PRODUITS & SERVICES

Facebook étend l’utilisation de la reconnaissance faciale

Récemment, Facebook a déclaré qu’il allait stopper les "suggestions d’identification", la technologie utilisée depuis 2015 pour reconnaître automatiquement les visages des personnes et suggérer à leurs amis de les taguer.

Pour la plupart des utilisateurs, il s’agissait de la seule utilisation de la technologie de reconnaissance faciale par Facebook. Mais la plateforme sociale a remplacé les suggestions d’identification, plutôt limitées, par la fonctionnalité  de “reconnaissance faciale” à usages multiples. Elle est disponible pour tous les utilisateurs, avec une option pour la désactiver.

Facebook a introduit la reconnaissance faciale en décembre 2017. Cette fonctionnalité signale des utilisateurs lorsque des ressemblances apparaissent au niveau des photos, même s’ils n’ont pas été tagués. Elle signale également si un utilisateur utilise votre photo comme photo de profil. Au moment de la mise en place de cette fonctionnalité, Facebook la décrivait comme un moyen de gérer votre apparence dans les suggestions d’identification et de nous protéger contre d’éventuels voleurs d’identité.

Srinivas Narayanan, chercheur en intelligence artificielle chez Facebook a déclaré :

À partir d’aujourd’hui, les personnes qui rejoindront Facebook ou qui avaient précédemment activé les suggestions d’identification verront apparaître la fonctionnalité de reconnaissance faciale et recevront des informations sur son fonctionnement.  

La fonctionnalité de suggestions d’identification, qui contrôle uniquement si nous pouvons suggérer à vos amis de vous taguer sur des photos ou des vidéos à l’aide de la reconnaissance faciale, ne sera plus disponible.  

Si vous désactivez la reconnaissance faciale, Facebook (selon les informations trouvées dans la rubrique Paramètres)…

… n’utilisera pas la reconnaissance faciale pour suggérer à d’autres utilisateurs de vous taguer sur des photos. Cela signifie que vous pourrez toujours être tagué sur des photos, mais nous ne suggérerons plus d’identification sur la base d’un modèle à reconnaissance faciale.

Les avantages et les inconvénients de la reconnaissance faciale de Facebook

Suite aux réactions négatives des citoyens canadiens et européens et des régulateurs, Facebook a désactivé en 2012 sa première implémentation de la fonctionnalité de suggestion d’identification en Europe et supprimé les données d’identification déjà détenues concernant ses utilisateurs.

Les États-Unis ont mis un certain temps avant de rejoindre l’UE en matière de protection de la vie privée. Un recours collectif contre Facebook pour sa violation présumée du droit à la vie privée de ses utilisateurs via l’utilisation de la reconnaissance faciale agite les tribunaux depuis 2015 et n’a pas cessé depuis.

Le recours collectif prétend que Facebook a violé le droit à la vie privée de ses utilisateurs en acquérant ce qu’il décrit comme la plus grande base de données privée au monde alimentée par des données de reconnaissance faciale.

Les suggestions d’identification, qui utilisent la reconnaissance faciale uniquement pour suggérer aux utilisateurs de taguer leurs amis sur des photos, sont au centre de cette action en justice.

La poursuite engagée contre Facebook affirme que la plateforme sociale a violé les lois sur la protection de la vie privée dans l’Illinois en amassant “en secret” les données biométriques de ses utilisateurs sans obtenir le consentement des plaignants, en les recueillant et en les conservant dans sa plus grande base de données de reconnaissance faciale au monde.

La loi en cause dans l’Illinois, à savoir la BIPA (Biometric Information Privacy Act) est la loi la plus vaste du genre aux États-Unis. Elle interdit la collecte et le stockage de données biométriques sans consentement explicite, y compris les “empreintes faciales”.

Le procès de 2015, qui a encore été validé le mois dernier par les tribunaux, en dépit du fait que Facebook se soit battu bec et ongles, est l’un des premiers tests de la puissante loi sur la confidentialité des données biométriques (il est intéressant de mentionner, tout de même, un autre test du BIPA via un recours collectif déposé en septembre 2018, et dirigé contre la chaîne américaine de restauration rapide, Wendy’s, pour l’utilisation d’horloges biométriques qui analysent les empreintes digitales des employés pour les pister au travail).

La technologie de reconnaissance faciale de Facebook a également été passablement malmenée lors de l’enquête de la Federal Trade Commission (FTC) concernant les pratiques de l’entreprise en matière de protection de la vie privée : une enquête qui avait débouché sur une amende de 5 milliards de dollars (environ 4.5 milliards d’euros) que la FTC avait infligé à Facebook en juillet 2019.

Selon la plainte de la FTC, Facebook “a donné une fausse impression de contrôle aux utilisateurs concernant la confidentialité de leurs données, et ce en lien avec une technologie qui suscitait des inquiétudes chez bon nombre d’entre eux : à savoir la reconnaissance faciale“.

Voici un extrait de la plainte :

Dans une mise à jour d’avril 2018 de sa politique de données, Facebook précisait auprès de ses utilisateurs que la : “Reconnaissance faciale : si vous l’activez, sera utilisée pour vous reconnaître sur des photos, des vidéos et d’autres expériences vidéos”. La plainte part du principe que cette déclaration était trompeuse pour des dizaines de millions d’utilisateurs qui possédait la fonctionnalité de reconnaissance faciale Facebook, à savoir les “Suggestions d’identification”, car celle-ci était activé par défaut et la politique de données mise à jour suggérait que les utilisateurs devaient activer la reconnaissance faciale pour leurs comptes.  

La décision de la FTC a obligé Facebook à indiquer clairement comment il utilisait les données de reconnaissance faciale et à obtenir le consentement explicite des utilisateurs avant d’utiliser “ces données de manière sensiblement différente”.

En résumé, adieu aux suggestions d’identification, une fonctionnalité qui a été au centre de litiges et de réglementations. Bonjour à la reconnaissance faciale, … mais au fait pouvez-vous nous offrir un véritable choix pour activer l’utilisation de nos empreintes faciales ?

Comment activer ou désactiver la reconnaissance faciale

Dans Facebook, rendez-vous dans Paramètres et cliquez sur Reconnaissance faciale et sélectionnez Oui ou Non en face de l’invite : ” Voulez-vous que Facebook puisse reconnaître si vous apparaissez dans des photos ou des vidéos ? ».


Billet inspiré de Facebook expands use of face recognition, sur Sophos nakedsecurity.

Qu’en pensez-vous ? Laissez un commentaire.

Your email address will not be published.