Ten year Challenge : une arnaque Facebook ?

Réseaux sociaux

Le Ten Year Challenge est le dernier engouement sur les réseaux sociaux : il s’agit simplement de publier une photo actuelle de vous à côté d’une autre photo vieille de dix ans. Est-ce une arnaque Facebook pour entraîner un système de reconnaissance faciale ?

arnaque facebook

Si vous avez un compte Instagram, si vous êtes sur Facebook ou si vous utilisez Twitter, ou tout autre réseau social, ou encore si vous lisez simplement l’actualité, si vous possédez un téléphone ou si vous avez des yeux, vous aurez probablement entendu parlé du ten year challenge.

Ce défi, c’est le dernier engouement sur les réseaux sociaux et il s’agit simplement de publier une photo actuelle de vous à côté d’une autre photo vieille de dix ans. En théorie, il s’agit uniquement d’une séquence nostalgie en montrant à quel point les choses ont changé au cours des dernières années !

Comme toutes les bonnes folies virales, c’est visuellement intéressant, conceptuellement simple, facile à faire et regorge d’émotions intenses, de potentielles réflexions, de qualités mises en avant, de vantardise de la part de célébrités, de commentaires divers et variés (… coupables !) et d’humour !

Voici Star Trek Discovery et le Sonequa Martin-Green de Walking Dead qui nous montre comment faire :

arnaque facebook

Ce mème du jour suit les traces d’autres groupes de réseaux sociaux, tels que le défi tout aussi autodéclaré Ice Bucket et le défi No Makeup.

La capacité des réseaux sociaux à générer des épidémies virales n’est pas limitée aux seuls défis. Les lecteurs plus âgés se rappelleront peut-être s’être inquiétés d’amis dont le discours était devenu incohérent concernant les rendements agricoles au cours de la dernière décennie, alors qu’ils luttaient contre une dépendance accablante à Farmville !

Et certainement que personne n’a réussi à échapper à l’attaque des invitations quiz qui promettaient de révéler quel genre d’animal/super-héros/princesse Disney/personnage de star wars/patron/sandwich/prévision météo/accessoire de plomberie/microbe vous étiez !

Bien sûr, nous savons maintenant que ce dernier exemple, ces quiz Facebook empoisonnés, s’est avéré être un piège géant visant à engloutir vos données en passant par Cambridge Analytica et consorts. Les cicatrices de cette arnaque Facebook sont encore visibles, et je soupçonne que ce sont ces dernières soient à l’origine du dernier rebondissement concernant ce fameux Ten Year Challenge : et si c’était un piège ? 

Au cours des derniers jours, l’engouement suscité par le ten year challenge a été rejoint par un faible grondement de voix dissidentes craignant qu’il ne s’agisse d’une nouvelle arnaque Facebook !

Une comparaison de deux photos de la même personne côte à côte, mais séparées par une période de temps déterminée, est un excellent moyen d’entraîner un moteur de reconnaissance faciale par rapport au paramètre du vieillissement, ont déclaré certains cyniques.

La reconnaissance faciale du type utilisé par Facebook repose sur l’apprentissage automatique, un processus qui crée des programmes informatiques sophistiqués par le biais d’une formation par exemple. Plus vous avez d’exemples de données décrites avec précision, mieux le modèle sera entraîné.

Selon eux, il se peut que ce défi ne soit pas simplement un produit aléatoire émanant de la base utilisateur de Facebook à l’échelle planétaire, mais bien une arnaque Facebook juteuse pour nous inciter à plonger la tête la première dans son calculateur de reconnaissance faciale géant !

Tout semble avoir commencé avec un article sur Wired de Kate O’Neil. En développant sur la base de son propre tweet semi-sarcastique, l’auteure explique pourquoi le défi pourrait être vraiment intéressant pour Facebook :

Imaginez que vous voulez entraîner un algorithme de reconnaissance faciale par rapport aux caractéristiques liées à l’âge et, plus spécifiquement, à l’évolution en fonction de l’âge (par exemple, à quoi les gens ressembleraient en vieillissant). Idéalement, vous souhaitez obtenir un ensemble de données large et précis comprenant de nombreuses images de personnes différentes. Cela aiderait certainement si vous disposiez de photos séparées par un nombre fixe d’années, disons 10 ans !  

L’article ne dit pas vraiment que Facebook se cache derrière ce défi, et il inclut les propos d’un porte-parole de Facebook réfutant cette thèse, mais c’était suffisant pour faire courir la rumeur :

Facebook n’a pas lancé cette tendance, et le mème utilise des photos qui existent déjà sur Facebook. Facebook ne gagne rien avec ce mème (à part nous rappeler les tendances de la mode douteuses en 2009). Pour rappel, les utilisateurs de Facebook peuvent choisir d’activer ou de désactiver la reconnaissance faciale à tout moment.

Une réfutation encore plus directe apparaît au niveau du traitement médiatique fait par CBS concernant l’hypothèse d’O’Neil :

Nos systèmes de reconnaissance faciale ne suivent pas, n’étudient pas et ne sont pas “au courant” de ce mème.  

Bien sûr, ils ne vont pas dire le contraire, mais cela ne le rend pas faux pour autant. Comme toutes les bonnes conspirations, il est impossible de prouver que ce n’est pas vrai, mais je parierais que Facebook n’est pas derrière cela et, peut-être plus important encore, je ne pense pas que ce soit vraiment important !

Tout d’abord, comme tous les services marketing du monde peuvent en témoigner, tout le monde veut imposer un événement “viral” et presque personne n’y arrive. Je suppose que si quelqu’un pouvait y arriver, il s’agirait certainement de Facebook, mais d’autres sont susceptibles d’être encore bien plus efficace à ce jeu, à savoir : les utilisateurs Facebook !

Le réseau social qui compte plus d’un milliard d’utilisateurs est un chaudron en constante ébullition, capable de créer des mèmes aussi bizarres que le canular Talking Angela (c’est celui sur l’application qui contient un minuscule petit pédophile à intérieur). En effet, je pense que Facebook (et Instagram, 4Chan, Reddit et plusieurs autres) sont des générateurs de mèmes darwiniens. La très grande majorité des mèmes meurent prématurément, à peine remarqués par tous, tandis que les plus convaincants s’épanouissent, arrivent dans nos timelines, semblant parfaitement conçus et mûrs pour une rationalisation à posteriori.

Il ne s’agit pas d’un nombre infini de singes avec des machines à écrire, mais c’est la chose la plus proche que nous puissions avoir.

Facebook gagne qu’il soit ou non derrière ce défi. C’est une plateforme publicitaire qui vit et meurt grâce aux informations qui y sont partagées et le temps que nous y consacrons. La technologie de reconnaissance faciale n’est qu’un moyen d’y parvenir. Si le Ten Year Challenge vous pousse à partager plus de choses sur Instagram ou Facebook que d’habitude, le réseau social aura réussi sans avoir à améliorer sa technique de reconnaissance faciale (et si vous êtes heureux de le faire et conscient de l’impact, vous gagnez aussi, à mon avis !).

Les algorithmes de Facebook accumulent les données comme un trou noir depuis 2004. En 2012, les utilisateurs de Facebook en faisaient le premier site de partage de photos au monde grâce à l’uploading, au catalogage, au tagging, à la cession des droits et à la contextualisation presque irréel de 350 millions de photos (et leurs métadonnées EXIF), et ce tous les jours.

Le Ten Year Challenge n’atteindra pas la taille d’une goutte dans l’océan s’il dure dix ans.

En d’autres termes, il semble curieux de craindre un partage excessif. Si vous craignez que votre Ten Year Challenge ne serve à entraîner les algorithmes de reconnaissance faciale de Facebook, vous vous réveillez environ huit ans et un milliard de photos trop tard !

Par conséquent, plutôt que de vous inquiéter de savoir qui est derrière cette petite incitation au sur-partage, je vous suggère de configurer vos paramètres de confidentialité et d’adapter votre comportement en fonction du degré de visibilité que vous êtes prêt à tolérer, quelle que soit la plateforme sociale que vous utilisez. Si vous n’êtes pas à l’aise avec la plateforme de votre choix en utilisant la reconnaissance faciale sur vos photos, désactivez-la !

Si vous n’êtes pas un utilisateur Facebook ou si vous envisagez de ne pas le devenir, lisez l’article de Maria Varmazis sur la façon de partager des photos, sans utiliser Facebook !

Et puis profitez du Ten Year Challenge, certaines photos sont hilarantes !


Billet inspiré de Is the Ten Year Challenge a Facebook scam???, sur Sophos nakedsecurity.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.