Attention ! En achetant des V-Bucks Fortnite, vous pourriez vous retrouver à blanchir de l’argent !

Cybercriminalité

Selon une étude, des escrocs blanchissent de l’argent grâce aux V-Bucks sur Fortnite, en utilisant des cartes de crédit volées pour en acheter, puis en les vendant à un prix inférieur aux joueurs sur le Dark Web !

v-bucks

Les escrocs blanchissent de l’argent grâce à la monnaie virtuelle du jeu Fortnite, connue sous le nom de V-Bucks, selon une enquête menée par The Independent et l’entreprise de cybersécurité Sixgill.

Ils utilisent des cartes de crédit volées pour acheter des V-Bucks, puis vendent la devise à un prix inférieur aux joueurs sur le Dark Web et blanchissent ainsi l’argent.

Pourquoi continuons-nous à entendre parler d’autres escroqueries qui tournent autour de Fortnite ? Pour les mêmes raisons que celles incitant les cambrioleurs à dévaliser les banques : c’est là que se trouve l’argent !

Qu’ils soient jeunes, vieux et/ou avec une allure de tomate anthropomorphique, les joueurs du monde entier affluent sur Fortnite Battle Royale en accès libre, dont le nombre selon son créateur, Epic Games, avoisinerait les 125 millions de joueurs sur toutes les plateformes à compter de juin 2018.

Avant sa publication, nous avions constaté que les escrocs exploitaient l’impatience des joueurs afin d’obtenir des invitations pour découvrir la dernière version du jeu en avant-première, agitant leurs “invitations extra gratuites” fictives alors qu’ils recherchaient des profits ou à récupérer des followers Twitter, des Likes, des retweets et des commentaires.

Ensuite, nous avons vu des arnaqueurs semer sur Internet de fausses applications Fortnite qui n’ont jamais chargé le jeu mais qui ont plutôt incité leurs victimes à télécharger d’autres applications que les escrocs en question étaient payés pour diffuser.

Puis, moins d’un an après son lancement en 2017, nous avons vu des comptes Fortnite piratés être revendus sur Instagram : ce que Kotaku a appelé une “industrie en plein essor”.

Le mois dernier, un adolescent slovène a déclaré à la BBC qu’il avait gagné 16 000 £ (environ 18 200€) au cours des sept derniers mois en vendant des comptes volés.

La nouvelle selon laquelle les V-Bucks sont utilisés pour blanchir de l’argent n’est pas du tout surprenante, étant donné que les escrocs utilisent Fortnite pour gagner de l’argent de toutes les façons les plus créatives possibles.

Les voleurs de cartes de crédit ont accès à un marché très dynamique lorsqu’il s’agit de vendre des devises à prix réduit dans le jeu. Le jeu est peut-être gratuit, mais vous pouvez gagner beaucoup d’argent en vendant des accessoires tels que des tenues pour vos personnages, des armes, des skins pour ces derniers et des emotes (telles que des danses à effectuer par les personnages).

Les 1 000 pièces virtuelles nécessaires pour acheter tout ce bling-bling coloré et virtuel vous coûteront environ 10$ (environ 9€). Vous pouvez les acheter dans le magasin officiel Fortnite, ainsi que chez d’autres revendeurs. Il existe des moyens d’obtenir gratuitement des V-Bucks, mais il existe aussi de nombreux escrocs qui prétendent en offrir, comme Fortnite en a averti ses utilisateurs :

À ces prix-là, vous pouvez comprendre pourquoi les joueurs partent à la chasse aux pièces à prix réduit dans les coins plus sombres du Dark Web.

L’enquête menée par The Independent et Sixgill a révélé que les V-Bucks étaient vendus en gros sur le Dark Web, alors que de plus petites quantités étaient écoulées sur le web classique, sur les réseaux sociaux tels qu’Instagram et Twitter. Les analystes de Sixgill se sont faits passer pour des acheteurs intéressés et ont découvert des points de vente dans le monde entier, en chinois, russe, espagnol, arabe et anglais.

On ne connait pas les véritables gains générés par ce blanchiment d’argent. Étant donné que ces pourvoyeurs de V-bucks acceptent les paiements en bitcoin et en bitcoin cash, deux monnaies semi-anonymes, il est difficile pour les services de police de les suivre.

Benjamin Preminger, senior intelligence analyst chez Sixgill, a confié à The Independent qu’effectivement, effacer toute activité criminelle autour de Fortnite était un défi de taille. Mais Epic Games pourrait fournir quelques efforts pour l’atténuer, comme…

… surveiller le transfert de biens de grande valeur dans le jeu, identifier les joueurs disposant d’importants stocks de V-Bucks et échanger des données avec les services de police compétents. 

Mardi soir, Epic Games n’avait pas répondu aux demandes de commentaires en provenance des médias.


Billet inspiré de Beware buying Fortnite’s V-Bucks, you could be funding organised crime, sur Sophos nakedsecurity.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.