La campagne du CEOP : que font vos enfants sur internet et comment les protéger ?

Protection de la vie privée

Il existe d’innombrables scenarii possibles dans lesquels des enfants d’âges différents se retrouvent harcelés sur internet, que ce soit par des « connaissances » ou des prédateurs, avec très souvent des conséquences désastreuses. La Child Exploitation and Online Protection Command (CEOP) vient de lancer une campagne de sensibilisation, voici leurs conseils.

CEOP

Comment expliquez-vous à un enfant de 5 ans que les personnes qu’il rencontre sur internet ne sont pas toujours celles qu’elles prétendent être ?

Que dites-vous à un jeune de 12 ans qui est victime de cyberharcèlement ?

Une jeune fille de 15 ans envoie des photos nues à son petit ami, et découvre le lendemain matin que tout le monde à l’école les a vues.

Que doit-elle faire ? Où peut-elle obtenir de l’aide ?

Il s’agit ici uniquement de quelques-uns des innombrables scénarios possibles dans lesquels des enfants d’âges différents se retrouvent harcelés sur internet, que ce soit par des « connaissances » ou des prédateurs, avec très souvent des conséquences désastreuses.

De manière alarmante, une de ces situations potentiellement dangereuses : le sexting, avec comme conséquence systématique une violation de la vie privée, est devenu banal dans la vie des enfants.

Selon un sondage réalisé par le centre de sécurité en ligne ChildLine en 2013 auprès de 500 enfants, 60% d’entre eux ont été incités à envoyer une image ou une vidéo à caractère sexuel.

Parmi les enfants interrogés, 38% ont obtempéré.

Le centre de lutte contre les abus au sein de la National Crime Agency britannique, le Child Exploitation and Online Protection Command (CEOP), a récemment averti que la police et les spécialistes de la protection des enfants traitaient quotidiennement au moins un cas d’enfants pris au piège dans des affaires sérieuses de sexting, y compris des cas de prédation sexuelle de la part de pédophiles.

Il est d’une importance vitale que les parents et les autres adultes sachent comment apprendre, aux enfants de différents âges, à rester en sécurité sur internet.

Le CEOP a lancé une campagne de sensibilisation pour apporter un soutien.

La campagne, baptisée Thinkuknow, offre les dernières informations sur les sites populaires, les téléphones mobiles et les nouvelles technologies, afin de sensibiliser le public sur ce qui est bon, ce qui ne l’est pas, et leur donner les moyens d’agir.

Pour ceux qui s’occupent de jeunes gens, le site offre des ressources à utiliser en classe ou à la maison, ainsi qu’un endroit où tout le monde peut se rendre pour signaler un malaise ou une inquiétude vis-à-vis de quelqu’un avec qui ils sont en train de discuter sur internet.

Le matériel de sensibilisation est conçu de manière à faciliter la sélection d’une formation ou de ressources adaptées pour des enfants dès l’âge de 5 ans.

Il comprend également du matériel conçu pour les enseignants ou les formateurs, ainsi que pour les parents ou le personnel soignant.  

Pour les enfants de 5 à 7 ans

Le CEOP propose deux films d’animation qui enseignent aux enfants de 5 à 7 ans comment naviguer sur internet de manière sécurisée.

Les quatre principaux points à retenir pour ce groupe d’âge sont:

  1. Les gens que vous ne connaissez pas sont des étrangers. Ils ne sont pas toujours ceux qu’ils prétendent être. Il existe tellement de cas où des imposteurs ont ciblé des enfants, tels que le pédophile qui s’est fait passer pour Justin Bieber, ou encore le jeune homme de 22 ans du New Jersey qui quant à lui s’est fait passer pour un adolescent afin de pouvoir traquer des jeunes filles en ligne. De tels articles effrayants s’adressent aux adultes, bien sûr, alors que la campagne menée par le CEOP aborde cette problématique d’une manière beaucoup moins effrayante.
  2. Soyez bienveillant avec autrui sur internet comme vous le seriez dans la cour de récréation. Un grand merci ! après tout, troller de manière lâche et malveillante est maintenant illégal au Royaume-Uni.
  3. Gardez vos données personnelles confidentielles. Parents, cette consigne est valable pour vous aussi. Comme l’a récemment révélé Parent Zone, un parent en moyenne uploade le chiffre ahurissant de 973 photos de son enfant sur les réseaux sociaux lorsqu’il/elle a atteint l’âge de 5 ans, et bon nombre de ces parents ne vérifient pas leurs paramètres de confidentialité. Ne soyez pas l’un d’entre eux !
  4. Si jamais vous ressentez ce sentiment bizarre d’hésitation, dites-le à un adulte en qui vous avez confiance. J’aime bien le libellé de la vidéo « Superhero Sid » du CEOP: « Si vous avez des papillons dans le ventre, n’hésitez pas à en parler à quelqu’un ! ».  

Pour les jeunes de plus de 7 ans

Thinkuknow offre une discussion en ligne, des conseils, un cybercafé, des jeux et bien plus encore pour les enfants plus âgés.

Voici quelques exemples des lieux en ligne et de problèmes que le CEOP aide les enfants à affronter:

Le Gaming

Il semblerait que les enfants aient quelque chose en commun avec ceux avec qui ils jouent en ligne, mais les pédophiles ou les harceleurs utilisent cette notion pour gagner leur confiance et essayer d’obtenir quelque chose en retour. Par exemple, ils vont peut-être offrir des astuces pour certains jeux et demander quelque chose en échange, comme des photos nues ou des séquences à caractère sexuel filmées par webcam.

Les prédateurs peuvent également partager un lien qui pourrait s’avérer être un malware, voir même un spyware. Le conseil important du CEOP, et pas seulement pour les enfants mais pour nous tous: Assurez-vous de ne pas cliquer sur les liens envoyés par des personnes que vous ne connaissez pas !

Le harcèlement

Le CEOP a des outils pour aider les enfants à se défendre. En fait, une vidéo montre comment un enfant a combattu des harceleurs qui l’avaient traité de « mou ». La vidéo montre clairement que les enfants ne sont pas « mous » s’ils en parlent à quelqu’un. Ce sont les harceleurs qui sont les plus lâches dans cette histoire, pas les jeunes gens qu’ils ont pris pour cible. Le conseil du CEOP pour ces enfants: Ne restez pas seul face à ces tentatives d’intimidation : parlez-en !

Les empreintes digitales

Le CEOP a une excellente vidéo qui montre à quel point il est facile de traquer quelqu’un, compte tenu du nombre d’empreintes numériques que nous laissons derrière nous, par exemple, en négligeant de protéger nos comptes avec des mots de passe, ou lorsque nos proches publient des informations nous concernant.

Quelques conseils:

  • Les enfants (et nous tous!) doivent préserver leur vie privée en vérifiant les paramètres de confidentialité.
  • Il n’est jamais trop tard pour reprendre le contrôle si vous avez publié quelque chose que vous regrettez. Apprenez à supprimer les publications sur les différents sites et à apprenez également comment les signaler si quelqu’un d’autre a publié le message en question.
  • Effectuez régulièrement une recherche sur vous-même, pour vous faire une idée des informations que d’autres peuvent trouver vous concernant, mais aussi découvrir ce que d’autres ont pu publier à votre sujet.

Le site du CEOP dispose de beaucoup de ressources, et l’initiative de cette campagne est un complément idéal à tous les services conçus pour assurer la sécurité des enfants et fournir de l’aide aux enseignants, aux formateurs, aux parents et au personnel soignant.

Naked Security propose également ces 10 conseils pour aider vos enfants et les adolescents à surfer en toute sécurité sur internet.

Consultez également notre liste d’applications et de sites web que les parents doivent absolument connaître.


Billet inspiré de Thinkuknow: What kids are up to online and how to protect them, sur Sophos nakedsecurity.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.