Arnaque sur internet : les personnes âgées victimes de scams n’osent pas parler !

Arnaques Internet

Une retraitée d’environ 70 ans a été victime d’une arnaque sur internet via un email venu de nulle part : elle pouvait recevoir environ 565 000€ si certains “frais” étaient payés. Elle a commencé à payer jusqu’à dépenser les économies de toute une vie !

arnaque sur internet

“Christine” était une retraitée d’environ 70 ans avec un mari atteint d’une maladie en phase terminale quand elle a reçu un email venu de nulle part : elle pourrait recevoir 500 000 £ (environ 565 000€) si certains “frais” étaient payés, selon le message. Eh bien, alléluia !

Alors elle a commencé à payer … Et à payer … Et à payer. En quelques mois, Christine a dépensé les économies de toute une vie, soit 108 000£ (à peu près 122 000€). La réalité de cette arnaque internet est devenue évidente au moment où elle a tenté de réhypothéquer sa maison, et c’est là que ses avocats lui ont suggéré qu’elle avait été victime d’une arnaque sur internet.

Il en a fallu beaucoup du temps pour ruiner Christine, avec ces «frais» qui ont petit à petit siphonné les économies du couple, jusqu’à ce que leur compte bancaire se retrouve complètement vide. La famille ou les amis n’ont-ils pas remarqué le cercle vicieux dans lequel était entré le couple ? Pourquoi a-t-il fallu un avocat pour repérer ce qui semble être sans aucun doute une arnaque internet perpétrée contre des personnes âgées, et pourquoi cette prise de conscience a eu lieu seulement après que les dommages aient été causé ?

Malheureusement, le sort de Christine n’est pas un cas isolé. Selon un nouveau rapport conjoint de Reassura, un nouveau service d’assistance téléphonique antifraude pour les retraités, et du Centre for Counter Fraud Studies (CCFS) de l’Université de Portsmouth, 22% des personnes âgées, de 65 ans et plus, ne veulent pas parler de leurs finances personnelles, même quand tout va bien. Mais dans le cas de personnes âgées qui ont été victimes de scammeurs ou d’escrocs, ce chiffre grimpe alors à 36% de personnes trop gênées pour parler de ce qui s’est passé.

En associant ensuite cette réticence avec la vulnérabilité particulière des personnes âgées en général, soit via l’isolement social, la déficience cognitive, le deuil et/ou les pressions financières, alors vois obtenez une véritable bombe à retardement. Un rapport séparé, réalisé en 2015 par Age UK, a révélé que 53% des retraités avaient été ciblés par des scammeurs.

Christine est l’une des nombreuses études de cas de victimes d’arnaque sur internet figurant dans le rapport du CCFS. Ce silence synonyme d’embarras est un dénominateur commun pour tous les cas, et cela doit s’arrêter : les gens doivent pouvoir parler ouvertement de ces délits, parce que le mutisme ne fait qu’empirer les choses. Voici un extrait du rapport du CCFS :

Les sondages ont montré que les victimes étaient plus préoccupées à long terme par le fait de perdre de l’assurance et de la confiance en soi que de subir des pertes financières. Ces stigmates, ce sentiment de victimisation/tabous génèrent de grandes souffrances chez les victimes, ainsi que de très faibles taux de signalement de ces crimes et de leur perpétuation.  

Malheureusement, les sondages montrent que ceux qui ont déjà été victimes de scams sont encore plus réticents à l’idée de discuter de leurs finances, comparativement à ceux qui n’ont jamais été victimes d’une telle arnaque sur internet.

Le silence mène à la non-déclaration, à l’augmentation du taux de criminalité et aux conséquences de plus en plus graves du phénomène de victimisation.  

Personne ne devrait ressentir de la gêne en signalant qu’il a été victime d’escrocs, mais c’est facile à dire quand vous êtes encore assez jeune et capable de flairer une arnaque à des lieux à la ronde. Le CCFS travaille pour nous débarrasser de ce super tabou qui est celui d’arriver à dire que l’on a été victime d’une arnaque sur internet.

Sophos Home

Chez Sophos, nous savons très bien que nos lectrices et lecteurs sont souvent ceux qui reçoivent l’appel d’urgence quand, tout à coup, les fichiers de grand-mère viennent d’être verrouillés par un ransomware.

Les ransomwares peuvent faire les gros titres quand ils frappent de grandes entreprises, mais lui ne fait pas de distinction. Après tout, l’argent de votre grand-oncle est tout aussi intéressant que celui d’une entreprise ultra profitable. Cela signifie que vous, chères lectrices et chers lecteurs, êtes souvent ceux qui venez au secours de vos proches vulnérables, que ce soit concernant un mot de passe perdu, des fichiers perdus car verrouillés par un ransomware, ou d’un appel malveillant émanant d’un faux support technique Microsoft vous signalant que “votre ordinateur est dangereusement infecté par un malware !”.

Mais ne vous inquiétez pas. Sophos est là pour vous aider. Sophos Home vous permet de gérer la cybersécurité de vos proches, ou du moins des personnes qui ont tendance à vous harceler pour que vous les aidiez à réparer leurs ordinateurs !

Il existe une version gratuite ou premium, en fonction de vos besoins, mais les deux options offrent une gestion à distance, ainsi vous pouvez sécuriser les ordinateurs de vos proches alors que vous êtes assis devant le vôtre !

Si vous voulez véritablement améliorer la sécurité des ordinateurs de vos proches, les lectrices et lecteurs de notre blog peuvent obtenir aujourd’hui 20% de réduction sur Sophos Home Premium.


Billet inspiré de Elderly scam victims are too embarrassed to speak up, sur Sophos nakedsecurity.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.