Remaniement au niveau de votre fil d’actualité Facebook

Réseaux sociaux

Suite à une explosion des publications professionnelles, qu’elles soient issues des entreprises, de divers secteurs d’activités ou des médias, qui surchargent la plateforme et restreignent le contenu personnel en provenance d’amis et de la famille, le réseau social a décidé de lancer de grandes modifications, notamment au niveau du fil d’actualité Facebook.

fil d'actualité facebook

Une semaine après que le CEO de Facebook, Mark Zuckerberg, se soit engagé pour 2018 à réparer le réseau social, en essayant notamment de s’attaquer aux problèmes d’abus/de haine/d’ingérence de certains États et de sédentarité. Il a également annoncé « un changement majeur » au niveau de l’architecture même de Facebook.

Le problème, selon un article publié la semaine dernière, est qu’une explosion des publications professionnelles, qu’elles soient issues des entreprises, de divers secteurs d’activités ou des médias, surchargent la plateforme, restreignant le contenu personnel en provenance d’amis et de la famille.

Malheureusement, ce n’était pas notre volonté, a-t-il déclaré. L’impact sur Facebook n’est pas nécessairement bon pour les utilisateurs. Voici un extrait de son message:

L’équilibre au sein du fil d’actualité Facebook s’est éloigné de ce qui est primordial pour le réseau social, à savoir nous aider à nous connecter les uns aux autres… Nous avons la responsabilité de nous assurer que nos services ne sont pas seulement amusants à utiliser, mais aussi bons pour le bien-être des internautes.   

“Des études ont montré que le renforcement de nos relations améliore notre bien-être et notre bonheur », a-t-il déclaré, nous procurant ainsi le sentiment d’être plus connectés et moins isolés, qui sont quant à eux des indicateurs en corrélation avec les mesures de bonheur et de santé à long terme … en opposition au fait de lire passivement des articles ou de regarder des vidéos , qui peuvent nous rendre déprimé et accentuer notre isolement.

Les modifications, que les équipes « produit » ont commencé à mettre en œuvre l’année dernière, seront d’abord vues dans le fil d’actualité Facebook et apparaîtront dans d’autres produits dans les mois à venir. Ces modifications constitueront le changement le plus important au niveau du fil d’actualité Facebook depuis des années. Attendez-vous à voir plus de messages d’amis, de votre famille et de divers groupes, et moins en provenance d’entreprises, de marques et de médias. Attendez-vous également à voir moins de vidéos virales ou d’articles provenant de groupes de médias.

Attendez-vous donc à voir beaucoup plus de ces adorables publications montrant le chaton de votre ami assis sur la tête de son chien, compte tenu de la possibilité (très probable) qu’une telle publication ait été aimée ou commentée par de nombreux amis.

Comment en sommes-nous arrivés là, à savoir à un stade où les entreprises ont fait disparaître le contenu des amis/famille/groupes ? Eh bien, c’est « Facile à comprendre », a déclaré Zuckerberg, avant de parler du passé et d’un monde que Facebook a aidé à créer de manière très active:

Les vidéos et d’autres contenus publics ont explosé sur Facebook ces dernières années.  

Oui, le contenu a explosé, mais cette tendance n’a pas pris Facebook par surprise. Elle n’est pas réservée à Facebook. Cette explosion s’est produite parce que Facebook a appuyé sur le bouton au départ, en achetant (cher) du contenu. Le Wall Street Journal a rapporté en juin 2016 que Facebook avait signé près de 140 contrats avec des créateurs de vidéos, d’une valeur de plus de 50 millions de dollars, y compris des groupes de médias connus tels que CNN et le New York Times, des éditeurs numériques comme Vox Media, Tastemade, Mashable et le Huffington Post, et des célébrités comme Kevin Hart, Gordon Ramsay, Deepak Chopra et le quartback de la NFL Russell Wilson.

Zuckerberg a décrit les nouveaux changements, qui seront orientés vers « plus d’amis » et « moins de business » comme une initiative qui coûtera à Facebook, du moins à court terme:

Maintenant, je préfère être clair: en apportant ces changements, je m’attends à ce que les gens passent du temps sur Facebook, mais aussi à ce que certains engagements diminuent. Mais je m’attends aussi à ce que le temps que vous passerez sur Facebook soit plus profitable. Et si nous avons pris la bonne décision, je crois que l’impact sera positif pour notre communauté mais aussi pour notre entreprise dans long terme.  

L’initiative semble pleine de noblesse et d’abnégation, et il se peut que cela soit véritablement sincère. Mais cette dernière fait également partie d’une réponse durable à la critique croissante de la plateforme.

L’année dernière, Facebook a dû se défendre contre des accusations de diffusion de fake news, d’enfermement de ses utilisateurs dans des chambres d’écho créées par des filtres, et de destruction du tissu social indispensable au bon fonctionnement de la société. Facebook a été accusé également de n’être qu’un pion utilisé par les États-Nations pour s’immiscer dans les élections d’autres pays, et enfin d’avoir été construit par des gens qui savaient très bien qu’ils exploitaient une « vulnérabilité dans la psychologie humaine » pour rendre les gens accros à la fameuse « petite dose de dopamine » quand quelqu’un aime ou commente votre page.

Le réseau social a déjà dû s’expliquer sur la façon dont ses algorithmes ont pu donner la priorité à des fake news dans le fil d’actualité Facebook, influençant l’élection présidentielle américaine de 2016 ainsi que les débats politiques dans de nombreux autres pays. Facebook a mentionné que 10 millions d’utilisateurs américains avaient vu les publicités achetées par le Kremlin. Mais beaucoup plus de gens ont vu des publications appuyées par la Russie. Selon un témoignage préparé par l’entreprise, et soumis au comité judiciaire du Sénat avant les audiences de la fin octobre, les messages Facebook soutenus par la Russie ont atteint 126 millions d’Américains lors des élections américaines.

Mercredi, les législateurs soumettront de nouveau Facebook à l’interrogatoire. L’objectif de la prochaine audience, à l’occasion de laquelle Facebook sera rejoint par Twitter et YouTube, est la diffusion en ligne de la propagande extrémiste. Des représentants des plateformes de réseaux sociaux comparaîtront d’abord devant le Comité du commerce du Sénat, lors d’une audience intitulée « Terrorisme et réseaux sociaux: #IsBigTechDoingEnough ? ».

Ces interrogatoires, les critiques et l’introspection ont éloigné l’entreprise de l’attitude nonchalante qu’elle avait adoptée dans un passé récent. Par exemple, la première réaction de Zuckerberg aux sous-entendus selon lesquelles des messages Facebook trompeurs/mal informés avaient influencé le résultat de l’élection présidentielle de 2016: une réaction qui s’était essentiellement résumée par un haussement d’épaules. C’était une « idée assez folle », avait-il déclaré, bien qu’il ait reconnu plus tard qu’il avait été excessivement dédaigneux.

Dans une interview au New York Times, sur la refonte à venir, Zuckerberg a déclaré qu’à la lumière de tout le contenu public qui était publié dans les fils d’actualité, l’entreprise a essayé de comprendre leur « véritable utilité ».

Extrait de cette interview:

Si notre rôle est d’aider les gens à construire des relations, alors nous devons changer notre manière de faire.  

Une partie du remaniement demandera aux chefs de produits de « faciliter les interactions qui ont du sens entre les utilisateurs », a-t-il déclaré, plutôt que de continuer la mission précédente qui consistait à aider les gens à trouver le contenu le plus adapté.

De plus, il est un père à présent, a déclaré Zuckerberg.

Depuis la naissance de ses deux filles, il repense certaines choses, a-t-il déclaré au NYT. À savoir, quel genre d’héritage il veut laisser par exemple ?



Billet inspiré de Your Facebook News Feed is getting an overhaul, sur Sophos nakedsecurity.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.