Un ancien responsable informatique a visionné des images montrant des enfants maltraités

Cybercriminalité

Jacob Raines, un ancien responsable informatique, vient d’être condamné à une peine de prison fédérale, pour avoir volé du code source propriétaire et utilisé l’ordinateur de son ancien employeur pour visionner des images montrant des enfants maltraités.

enfants maltraités

Un ancien responsable informatique, Jacob Raines, âgé de 38 ans, et originaire du Missouri, est en route vers la prison fédérale pour avoir volé du code source propriétaire et utilisé l’ordinateur de son ancien employeur pour visionner des images montrant des enfants maltraités.

Raines a travaillé pendant près de 10 ans en tant que responsable informatique pour American Crane & Tractor Parts à Kansas City, dans le Kansas. Il a volé le code source que son ancien employeur a déclaré valoir plus de 5 000 $. On ne sait toujours pas si Raines a réellement donné le code source à un concurrent, mais les procureurs ont déclarés qu’il avait certainement les connexions et les moyens de le faire.

Selon un communiqué du bureau du procureur des États-Unis, du West district du Missouri, Raines a été condamné mercredi à six ans dans une prison fédérale, sans possibilité de libération conditionnelle.

Le 23 mai 2017, Raines a plaidé coupable pour le chef d’accusation d’intrusion informatique et d’accès à un ordinateur afin de visionner des images montrant des enfants maltraités.

Raines avait démissionné de son poste de responsable informatique chez American Crane en mars 2014. Lorsque le nouveau responsable est arrivé, il ou elle a supprimé les mots de passe de Raines, parmi d’autres mesures de sécurité. Mais alors qu’ils utilisaient l’ordinateur qui était assigné à Raines, ils ont remarqué que quelqu’un s’était connecté à distance, et avait copié des fichiers sur un serveur hors site.

En effet, dans les jours qui ont précédé son départ, Raines a copié le code source propriétaire et les dossiers contenant des fichiers sur ses serveurs distants.

La police a exécuté un mandat de perquisition afin de pouvoir se rendre à la résidence de Raines le 2 avril 2015, à la recherche de preuves concernant l’intrusion informatique et le vol de secrets commerciaux. Ils ont trouvé des copies du code source propriétaire sur son ordinateur personnel, en plus d’une quantité énorme de données montrant des enfants maltraités. Les enquêteurs ont constaté que Raines avait, depuis le 13 novembre 2013, utilisé un logiciel de partage peer-to-peer pour rechercher ce type de contenu.

Il avait plus de 7 000 images et vidéos sur un DVD. Il y avait encore 3 900 images miniatures et 260 icones montrant des enfants maltraités sur l’espace non alloué du disque dur d’un autre ordinateur. Il y en avait encore plus, à savoir 6 000 images et 25 vidéos, sur l’espace non alloué d’un disque dur séparé.

Il aurait pu causer à son ancien employeur « un préjudice financier important », a déclaré le bureau du procureur des États-Unis.

En revanche, le préjudice causé à ces enfants n’avait rien de « potentiel ».


Billet inspiré de Former IT manager used employer’s computer to view child abuse, sur Sophos nakedsecurity.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s