C’est quoi… des objets connectés ?

C'est quoi...

L’expression Objets Connectés (Internet des Objets) apparaît partout dans le monde aujourd’hui. Mais quels sont ces objets connectés faisant partie de l’IoT (Internet of Things) ?

objets connectés

Bienvenue dans notre série “C’est quoi…
qui rend le jargon technique compréhensible par tous.

L’expression Objets Connectés (Internet des Objets), ou encore IoT (Internet of Things), apparaît partout dans le monde aujourd’hui.

Mais quels sont ces objets connectés faisant partie de l’IoT ?

S’agit-il d’une technologie particulière, comme une puce informatique de faible puissance ? Un ordinateur spécial, sans écran ni clavier ? Est-ce une tendance en ligne, comme Snapchat ?

La réponse, pour le meilleur ou pour le pire, est : TOUS à la fois, et bien d’autres choses encore.

En bref, l’IoT se réfère à une catégorie entière d’objets (ou de choses si vous préférez) de la vie quotidienne, qui sont maintenant vendues avec une connectivité réseau intégrée.

Cela signifie que vous pouvez les connecter directement à Internet, de façon indépendante, plutôt que de les connecter d’abord à un ordinateur, lui-même connecté à Internet.

Très souvent, ces objets connectés :

  • N’ont pas été conçus ou construits pour être nécessairement connectés à internet.
  • Proposent des fonctions qui n’ont pas besoin d’internet.
  • Sont largement connus et couramment utilisés.
  • Ont fonctionné très bien pendant des années sans faire partie d’internet.
  • Mais seraient tellement plus utiles, et certainement beaucoup plus sympas, si seulement ils étaient connectés !

Voici quelques exemples : téléviseurs, baladeurs et appareils photos.

Pendant de nombreuses années, vous avez pu connecter de tels appareils à votre ordinateur, par exemple pour télécharger de la musique, des images ou régler les heures d’enregistrement pour vos émissions préférées.

Ainsi, il n’est donc pas tout à fait surprenant que beaucoup d’entre eux puissent maintenant être connectés directement à internet, et ce de façon autonome.

Les objets tendances qui ont récemment rejoint l’IoT sont : les bouilloires, les ampoules et les thermostats domestiques.

Vous n’avez pas vraiment besoin que vos ampoules soient en ligne, mais c’est plutôt sympa de pouvoir configurer l’éclairage d’ambiance de son salon en utilisant une application sur son téléphone portable, et ce sans avoir à tirer un quelconque câble !

Et vous pouvez facilement imaginer comment le contrôle à distance de ces appareils individuels via le Wi-Fi, et avec une seule application, peut générer des économies, améliorer la fiabilité, impacter positivement l’environnement, etc.

Ainsi, nous pouvons nous attendre à voir de plus en plus de ces objets connectés, allant des machines à laver aux réfrigérateurs, en passant par l’aide à l’ouverture des portes de votre garage.

Enfin, il existe de nombreux dispositifs spécialisés qui deviennent rapidement des objets connectés, tels que : les pompes à perfusion de médicaments, les compteurs électriques et même les voitures.

Les avantages des objets connectés :

  • La connexion et le contrôle des appareils ménagers deviendront plus faciles et plus efficaces. Si vous avez déjà fait des travaux électriques sur une ancienne voiture, vous savez à quel point le métier d’électricien automobile peut s’avérer un casse-tête. Une grande partie de cette complexité vient de la nécessité de tirer des câbles, ici et là, pour connecter la batterie à chaque ampoule ou appareil, via son propre interrupteur ou son bouton de commande.
  • En supposant que les normes de réseau et de connectivité soient appropriées, vous n’aurez pas besoin d’une unité de contrôle dédiée à chaque périphérique.
  • Des dispositifs spécialisés tels que des pompes à médicaments et des compteurs électriques seront plus faciles à mettre à jour. Cela signifie qu’il sera plus facile de suivre les changements dans les réglementations, les meilleures pratiques, les tarifs, etc.

Les inconvénients des objets connectés :

  • L’expérience jusqu’à présent montre que nous ne pouvons pas compter sur les fabricants de ces appareils pour nous assurer que ces derniers soient sécurisés, avant de les connecter à internet. À allant des caméras web avec des mots de passe par défaut bien connus de tous, jusqu’aux pompes à médicaments sans aucun mot de passe réseau, la cybersécurité est souvent en deuxième position en matière de priorité dans l’univers dans des objets connectés.
  • Les “early adopters” risquent d’être aveuglés par le côté “cool” et la super-praticité qu’on leur a vendue. Cela peut les amener à déployer ces objets connectés, tels que des webcams et des thermostats, sans penser aux données personnelles qui pourraient être récupérées concernant leur vie privée.
  • Les objets connectés sont souvent de minuscules ordinateurs qui sont construits avec des prix objectifs assez bas. En gardant ceci à l’esprit, les raccourcis en matière de cybersécurité ne sont guère surprenants !

Sur le même sujet :

  • Comprendre les risques. Stop the IoT, je veux m’en sortir !
  • Lire une étude de cas. Comment les “choix anodins” au niveau d’une bouilloire connectée peuvent donner à un cybercriminel l’accès à votre réseau.
  • La menace pour la protection de la vie privée. Comment les objets connectés peuvent avoir un impact sur la protection de votre vie privée, et quoi faire.
  • Faire quelque chose ! Utilisez Sophos UTM gratuit pour isoler les objets connectés ,au niveau de votre réseau domestique.


Billet inspiré de What is … the Internet of Things ?, sur Sophos nakedsecurity.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s