Snapchat recommande aux ados de rester habillés !

Réseaux sociaux

Oui oui oui Snapchat est “éphémère” mais moi je vous dis que rien est véritablement éphémère sur internet. Ne publiez jamais rien qui pourrait se retourner contre vous, même si vous pensez que c’est privé.

snapchat

snapchat

Le jour de la Saint-Valentin : le jour du romantisme, accompagné comme il se doit de roses, de chocolats, et de collégiens qui se faufilent dans des stades de football, pour faire l’amour, et le raconter sur Snapchat ensuite.

Comme toute image Snapchat, qui est programmée normalement pour disparaître après quelques secondes, mais qui reste en fait bien présente, l’image de cette jeune femme dans l’histoire ci-dessus, sans pantalon, étaitprobablement une capture d’écran, avant d’être postée sur un compte Snapchat nommé “Volnationsnaps”, et ensuite sur Instagram.

Cette fois (du moins en théorie), ces collégiens auraient du être au courant, étant donné que Snapchat a lancé le Snapchat Safety Center quelques jours auparavant.

Si les amateurs de football avaient su (ou s’étaient préoccupé) du nouveau “Safety Center” de Snapchat, ils auraient découvert les “community guidelines” du nouveau site, qui interdit le partage de photos pornographiques ou nues, du moins pour les mineurs.

Snapchat a lancé le “Safety Center” le10 février, en même temps que des organisations de sécurité en ligne : ConnectSafely, UK Safer Internet Center, et iKeepSafe.

Ces initiatives sont essentiellement destinées aux parents, et enseignants dont les utilisateurs dépendent, plus qu’aux utilisateurs eux-mêmes.

En fait, le “Safety Center” contient un guide Snapchat pour les parents de 6 pages, qui présente, aux adultes inquiets, l’application Snapchat, pourquoi est-ce que les enfants l’adorent ?, quel est l’âge minimum pour pouvoir l’utiliser ? (13 ans), et quels sont les dangers potentiels lors de son utilisation ?

Les risques sont, bien sûr, que quelqu’un prenne des photos intimes de vous, lesquelles seront sauvegardées par un destinataire, et le contenu sera partagé et diffusé, très largement, via des plateformes dédiées à “l’immortalisation” de clichés remarquables, comme ceux pris dans le stade de football.

Une recherche sur les failles, au sein de Snapchat, a trouvé de nombreux sites dédiés à la capture de photos “inattendues”, incluant une page Facebook entièrement dédiée à la catégorie “college snapchat leaked”.

Depuis le lancement de Snapchat, il était évident que le contenu pouvait être capturé, avant qu’il ne disparaisse, soit par des captures d’écran, en prenant en photo le contenu avec un appareil photo, soit tout simplement parce que les images, qui sont supposées disparaitre définitivement, reste sur votre téléphone portable, ou encore sur les serveurs de Snapchat.

Snapchat est au courant de ce phénomène. D’ailleurs, il a traité ce sujet en priorité, au niveau de son nouveau “Safety Center”.

Voici un extrait du guide parental :

Le côté éphémère ….. ajoute un niveau de sécurité, aussi longtemps que les gens ne chercherons pas à contourner ce système. Les images peuvent être sauvegardées, en tant que captures d’écran, avec un autre téléphone, et partagées sans que la personne concernée ne soit au courant.

Si votre photo est récupérée par quelqu’un à qui vous l’avez envoyée, Snapchat vous alerte, mais les gens ont déjà trouvé une manière de biaiser le système. Ainsi, avec les médias numériques, la sécurité à 100% n’existe tout simplement pas !

Dans cette image, le cinquième message montre à quoi ressemble l’alerte que vous recevez, lorsque votre photo aura été capturée :

snapchat

Comme le souligne Snapchat, il existe déjà des astuces pour éviter les notifications, comme celles qui étaient apparues quand la gestion des captures d’écran a été changée sur iOS7.

Snapchat ne semblait pas défavorable, au fait de voir sa promesse de photos éphémères être utilisée par de jeunes gens, pour échanger des photos de nu, au moins au tout début.

Comme le fait remarquer Kashmir Hill dans Fusion, l’application mobile poussent de manière évidente les sextos, en affichant initialement en page de présentation une image de 2 jeunes filles, avec un timer placé là où les vêtements sont supposés se trouver !

La “community guidelines”, avec ses recommandations, de ne pas prendre de photos de nu, si vous êtes mineur, ne sont pas nouvelles.

Elles datent d’Octobre 2013, 6 mois après la diffusion via Snapchat et Instagram, de photos nues d’adolescentes dans un collège du New Jersey, lesquelles ont finalement été postées par un destinataire masculin.

Je doute que le rappel des guidelines par le “Safety Center”, ait un impact au niveau des utilisateurs de Snapchat.

Des recherches ont montré que les sextos, et autre contenu pouvant entamer la réputation, ne représente qu’un faible pourcentage des échanges de contenu sur Snapchat.

Malgré une majorité (79.4%) des personnes interrogées, qui savaient que la récupération de photos était possible, un peu plus de 50% ont déclaré n’y porter aucun intérêt.

En fait, 52.8% des personnes interrogées, ont déclaré, que le fait de savoir que des messages non sécurisés pouvaient être détruits, ne changerait pas la manière d’utiliser cette application.

Même si les comportements d’utilisateurs n’est pas prêt de changer, il est utile de continuer d’informer les parents, sur les risques encourus par leur enfants en utilisant Snapchat.

Le nouveau “Safety Center” est bien évidemment un outil marketing de plus, mais il reste honnête sur la présentation des risques encourus.

Les parents, un peu curieux, pourront regarder au-delà des graphiques enchanteurs du “Safety Center”, avec son fantôme plutôt sympathique qui joue dans une prairie toute fleurie, et s’apercevront que tout n’est pas si rose !

Il y a aussi des vipères et des dragons qui rodent !


Billet inspiré de : “Snapchat tells teens: Keep your clothes on!” par Lisa Vaas de Naked Security

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.