White House Cyber Workforce and Education Summit
Produits et Services PRODUITS & SERVICES

Sophos a participé au White House Cyber Workforce and Education Summit

Nous souhaitons renforcer notre engagement pour relever les défis auxquels sont confrontés les différents acteurs du secteur de la cybersécurité.

Le Chief Executive Officer de Sophos, Kris Hagerman, a récemment eu le privilège de participer au White House Cyber ​​Workforce and Education Summit. L’événement a réuni les leaders des secteurs gouvernementaux, privés et publics, d’organisations à but non lucratif et d’universités pour élaborer une stratégie et tracer une voie vers la sensibilisation à la cybersécurité et la création d’une cyber-workforce aux États-Unis.

Le marché du travail n’a pas été en mesure de répondre à la demande croissante de compétences en matière de cybersécurité, ce qui a entraîné la création d’environ 700 000 postes ouverts dans ce secteur pour l’industrie et le gouvernement.

“La cybercriminalité et les cyberattaques sont des problèmes gérables et pour lesquels nous avons des solutions tant que nous nous attaquerons à la pénurie de compétences en matière de cybersécurité et élargissons l’accès aux meilleures technologies”, a déclaré Hagerman.

Un vivier de potentiels inexploités

Il existe un vaste vivier inexploité de ressources humaines qui n’ont pas eu la possibilité d’utiliser leurs compétences ni de satisfaire leurs désirs, et elles pourraient détenir la clé de la future réponse du pays en matière de cybersécurité.

Ce sont des personnes d’horizons et d’expériences divers, provenant de zones géographiques variées, et il nous incombe à tous de rendre ces opportunités plus accessibles.

En effet, l’un des principaux objectifs du sommet du 19 juillet était de discuter pour mieux comprendre comment créer une force de travail (workforce) plus diversifiée et inclusive dans le domaine de la cybersécurité. Le gouvernement – et Sophos – ont compris qu’une force de travail plus diversifiée et inclusive était la meilleure défense contre les menaces croissantes en matière de cybersécurité.

Sophos pense également qu’il est important de prendre en compte la force de travail distante. Les travailleurs distants ont changé la donne en élargissant l’accès aux compétences en matière de cybersécurité. De nombreuses entreprises de cybersécurité, à l’échelle locale ou mondiale, ont choisi d’adopter l’approche full-remote ou remote-first. Cette tendance signifie que nous ouvrons l’ensemble du pays à la recherche et au développement de compétences en matière de cybersécurité, indépendamment de l’emplacement du “siège social”.

L’engagement de Sophos en faveur de la diversité

Chez Sophos, nous croyons qu’il est important de s’assurer que le secteur de la cybersécurité accueille tous les individus à chaque étape de leur carrière. Nous soutenons pleinement l’ordre exécutif du président Biden faisant progresser la diversité, l’inclusion et l’accessibilité au sein du gouvernement fédéral, et affichons notre engagement envers l’approche DE&I à travers plusieurs initiatives, notamment :

  • Les groupes Sophos DE&I, qui offrent des espaces sécurisés aux personnes d’horizons divers. Nous avons des groupes dédiés aux peuples autochtones, aux vétérans militaires, aux professionnels de couleur, aux femmes dans le secteur technologique, aux LGBTQIA+, à la sensibilisation multiculturelle et aux capacités diverses.
  • Une évaluation continue de la rémunération des employés afin de garantir un salaire égal pour un travail égal au niveau de l’ensemble de notre effectif mondial.
  • Une organisation DE&I financée et axée sur l’amélioration continue de la diversité, de l’inclusivité et de l’impact social de Sophos dans le monde.
  • Des stages rémunérés accessibles à toute personne désireuse de commencer une carrière dans la cybersécurité, des diplômés récents aux militaires, et même à ceux qui changent de carrière à mi-vie.
  • Tous les employés de Sophos participent à une formation obligatoire sur les préjugés inconscients. Des sessions de formation ont lieu chaque année et comportent des conférenciers invités et des tables rondes concernant une variété de sujets DE&I.

Nous mesurons également en permanence nos données démographiques DE&I, comparons et suivons nos progrès dans la mise en œuvre de la diversité sur le lieu de travail et recherchons des pistes d’amélioration. Par exemple, nous avons récemment lancé une évaluation complète et pluriannuelle pour identifier et éliminer les écarts de rémunération et les préjugés entre les genres. Nous révisons ces pratiques chaque année pour garantir un environnement de travail équitable pour tous les genres.

Partenaires de l’initiative DE&I

De plus, Sophos s’associe activement à des groupes externes pour promouvoir et maintenir l’initiative DE&I et aider les personnes de tous horizons à s’impliquer dans le secteur de la technologie. Par exemple :

  • Sophos a parrainé plus de 100 femmes participant à RISE, un programme de certification ciblant une augmentation des compétences et conçu pour autonomiser les mères et les femmes de couleur. Avec RISE, Sophos soutient la capacité des femmes à réussir dans le secteur de la technologie grâce à l’évolution de la carrière professionnelle et aux opportunités en matière d’augmentation de salaire.
  • Nous nous associons à SEO, une organisation éducative à but non lucratif de premier plan, pour créer des opportunités de stages pour les communautés sous-représentées et historiquement exclues. Nous offrons aux jeunes un accès et une exposition aux carrières dans la technologie et embauchons plus de la moitié de nos stagiaires SEO.
  • Nous travaillons avec SkillBridge pour aider les membres du service à acquérir une précieuse expérience en matière de travail civil grâce à des stages et à une transition vers des carrières dans la technologie.

“Encore du travail à faire”

Tous ces efforts visent un objectif plus vaste : sécuriser la nation.

“J’applaudis les efforts publics pour accélérer les initiatives en matière de cybersécurité et garantir que nos systèmes interconnectés soient cyber-prêts pour les attaques actuelles et celles de demain. Mais nous avons encore du travail à faire, en tant que pays et en tant que communauté mondiale connectée”, a déclaré Hagerman.

Ce travail implique d’attirer beaucoup plus de personnes dans le giron de la cybersécurité. Ce travail a déjà commencé et nous nous engageons à poursuivre ces efforts pour améliorer la sécurité et rendre les opportunités de carrière plus accessibles.

Billet inspiré de Sophos Attends White House Cyber Workforce and Education Summit, sur le Blog Sophos.

Qu’en pensez-vous ? Laissez un commentaire.

Your email address will not be published.