Qu’est-ce que le Dark Web ? Nous répondons à vos questions

Cybercriminalité

De nos jours, il est plutôt rare, si vous vous intéressez à la cybercriminalité, de ne pas tomber sur le terme “Dark Web”.

dark web

Souvent, le terme est utilisé avec le sens métaphorique de Sombre (Dark), pour décrire ces zones d’Internet qui sont plus que malveillantes, étant donné qu’il s’agit de lieux où d’odieuses infractions pénales, souvent très graves, sont commises.

Nous ne parlons pas seulement de sites Web sur lesquels de la drogue peut être achetée et vendue de manière illicite, mais aussi de délits beaucoup plus effrayants, comme la maltraitance des enfants, le terrorisme et les meurtres.

Parfois, cependant, le terme est utilisé dans le sens littéral d’obscurité pour décrire cette partie du Web où le trafic réseau allant et venant est effectivement invisible ou non traçable, de sorte qu’il est effectivement Sombre (Dark) dans la mesure où il est invisible car dans l’obscurité.

Donc en résumé : dark/sombre comme ce qui est malveillant, et dark/sombre comme ce qui dans l’obscurité.

Bien sûr, la vérité sur le Dark Web se situe quelque part entre le “tout blanc” et le “tout noir“.

Parfois, par exemple, il est agréable de naviguer sans se préoccuper de savoir si votre trafic est minutieusement analysé à des fins de marketing, espionné et enregistré dans un fichier log géant par votre FAI avec l’autorisation de votre gouvernement, scruté par votre fournisseur VPN, ou encore utilisé par un individu, quelque part, pour faire ensuite des déductions injustes et insensés à votre sujet.

Pour résumer : la possibilité de naviguer sur Internet de manière privée et d’être anonyme en ligne, même si ce n’est qu’occasionnellement, semble être une aspiration tout à fait légitime pour un internaute, quel qu’il soit.

Ce souhait et le fait d’utiliser une technologie Dark Web comme le navigateur Tor pour vous connecter lorsque vous voulez éviter d’être suivi ne fait pas de vous un criminel pour autant ou n’implique pas que vous ayez des intentions malveillantes.

D’un autre côté, le Dark Web attire indéniablement ceux qui veulent être anonymes et intraçables justement parce qu’ils sont malveillants et veulent que leurs serveurs Web soient protégés contre une éventuelle identification et un démantèlement.

Notez que les sites sur le Dark Web ne sont pas toujours secrets ni même particulièrement mystérieux : en effet, les URL spécifiques de certains sites Web “non traçables” peuvent être facilement trouvées et sont souvent ouvertement accessibles et largement connues, comme c’est le cas pour de nombreuses marketplaces liées à la drogue.

La liste de ceux qui y ont accédé et quand, ainsi que l’endroit où les sites sont physiquement hébergés sont véritablement gardés secret afin que leur trafic ne puisse pas être facilement bloqué, ou que leurs serveurs ne soient déconnectés et saisis par les forces de l’ordre.

Cette possibilité fait du Dark Web une arme à double tranchant : en effet, il est perçu comme positif quand il est utilisé pour échapper à une censure oppressante et à une surveillance que beaucoup d’entre nous considèrent comme inacceptables, mais il est aussi perçu négativement quand il est utilisé pour échapper à la détection dans un contexte de criminalité en ligne que nous considérons presque tous comme inacceptables également.

De très nombreuses questions

Cette ambiguïté concernant le Dark Web implique que nous recevons régulièrement des questions telles que :

  • Pourquoi ne ferme-t-on pas le Dark Web tout simplement ?
  • La société a-t-elle vraiment un intérêt à disposer d’un Dark Web ?
  • Quelle est la taille du Dark Web ?
  • Le Dark Web est-il équivalent au Deep Web ?
  • Est-il vraiment aussi privé et anonyme que certains le prétendent ?
  • Vais-je avoir des ennuis si je veux simplement jeter un œil ?
  • Si je vais sur le Dark Web, suis-je de ce fait une cible privilégiée pour les pirates ?

Malheureusement, les endroits où ces questions sont abordées vous donnent des réponses qui ne sont vraiment compréhensibles que si vous en savez déjà assez sur le Dark Web pour y répondre vous-mêmes.

Nous avons donc décidé de réaliser une vidéo pour répondre à ces questions de manière simple, sans porter de jugement et sans utiliser de jargon :

Billet inspiré de What is the dark web? Your questions answered, in plain English, sur Sophos nakedsecurity.

Leave a Reply

Your email address will not be published.