Vladimir Poutine utilise-t-il toujours Windows XP ?

Cybersécurité

En matière d’informatique, Vladimir Poutine est de la vieille école.

windows xp

En effet, des signalements ont récemment été faits qui indiquaient que le président de la Russie utilisait toujours Windows XP comme système d’exploitation principal.

Des photos publiées par le service de presse du leader mondial de 67 ans montrent le système d’exploitation, sorti en 2001, fonctionnant sur des ordinateurs dans son bureau du Kremlin et à Novo-Ogaryovo, sa résidence officielle près de Moscou.

Microsoft a cessé de prendre en charge Windows XP avec Office 2003 en avril 2014, ne publiant des correctifs d’urgence pour le système d’exploitation qu’en 2017 et 2019 pour empêcher la propagation de vers. Cela signifie que Poutine utilise un système d’exploitation obsolète que Microsoft a longtemps conseillé à ses utilisateurs d’abandonner.

Poutine est un technophobe notoire qui dédaigne les smartphones et qui n’aiment pas non plus utiliser Internet. Cependant il n’est pas non plus complètement novice en la matière, donc avant de nous faire votre plus beau facepalm, il n’est pas inutile d’approfondir un peu cette question. Tout d’abord, il est un ancien officier du KGB qui connaît bien le renseignement et la collecte d’informations, et il comprend très bien l’impact que peut avoir la communication omnicanale au niveau de la surface d’attaque d’un leader de son envergure. De plus, lorsque vous atteignez ce niveau d’autorité, vous pouvez simplement faire venir des gens qui vous chuchotent à l’oreille des choses pendant que vous contemplez attentivement l’horizon en caressant tendrement vos chiens.

L’autre raison est plus procédurale. La Russie n’autoriserait pas officiellement Poutine à utiliser une version plus récente de Windows pour quoi que ce soit de significatif impliquant des secrets d’État, selon des documents officiels. Windows XP semble être le dernier système certifié par le Federal Service for Technical and Export Control (FSTEC) du pays. Le FSTEC a prolongé sa propre certification de Windows XP jusqu’en décembre 2016. Cette date ayant été dépassée depuis longtemps, ce qui a bien pu se passer par la suite n’est pas très clair. Le Service reconnaît dans ces documents que l’utilisation de Windows XP après la date d’expiration est dangereuse. Il a expliqué que :

… La fin de la publication des mises à jour pour les versions certifiées du système d’exploitation Windows XP, combinée à la découverte probable de nouvelles vulnérabilités, entraînera l’apparition potentielle de menaces pour la sécurité des informations confidentielles traitées dans ces systèmes d’information. En outre, il est prévu une augmentation de l’intérêt pour le système d’exploitation Windows XP de la part de certaines catégories de contrevenants.

Le FSTEC a apparemment étendu sa certification pour XP pour permettre l’introduction d’un autre système d’exploitation certifié. La Russie a depuis longtemps prévu de passer à son propre système d’exploitation, une version de Linux appelée Astra, qui gagne maintenant du terrain. En attendant, le Service a conseillé aux utilisateurs gouvernementaux de Windows XP de se déconnecter d’Internet et des LAN professionnels, suggérant ainsi que Poutine pourrait jouer, à l’heure actuelle, le rôle d’un démineur de première ligne.

Le gouvernement russe a récemment adopté une position de plus en plus hostile à la technologie occidentale. En novembre, il a interdit la vente de smartphones, d’ordinateurs et de téléviseurs intelligents sans logiciel russe préinstallé. Cette initiative est intervenue peu de temps après la signature d’un texte de loi lui permettant de contrôler l’accès au contenu, à l’intérieur et à l’extérieur de la Russie, s’il décidait qu’il y avait urgence. Il s’agit là effectivement d’une sorte d’Internet parallèle qui permettrait également à la Russie de rompre les amarres si elle décidait qu’elle n’aimait plus Internet de manière générale.

En tout cas, Poutine n’est pas le seul exemple d’une institution moderne qui utilise toujours Windows XP. Les sous-marins nucléaires britanniques font de même, mais c’est une version spéciale et personnalisée. Nous ne savons pas non plus ce que le FSTEC et ses partenaires ont bien pu mettre en oeuvre pour bricoler la version utilisée par Poutine.

Nous espérons vraiment qu’il utilise Office 2000, avec Clippy, l’assistant virtuel le plus agaçant du monde, ce fameux compagnon office qui n’arrêtait pas de proposer une assistance totalement inutile. Nous pouvons simplement imaginer le message suivant : “Il semble que vous essayez de déstabiliser le processus démocratique d’un autre pays en utilisant une armée de faux comptes de réseaux sociaux. Souhaitez-vous de l’aide ?”.


Billet inspiré de What’s behind Putin’s old-school operating system?, sur Sophos nakedsecurity.

Leave a Reply

Your email address will not be published.