Un pilote de drone a très fortement perturbé un important aéroport international

Cybercriminalité

Environ 11 000 passagers se sont entassés dans l’aéroport de Gatwick, leurs vols ayant été retardés depuis la nuit dernière à cause d’un pilote de drone qui a manœuvré à plusieurs reprises deux véhicules aériens sans pilote (UAV) à proximité des pistes.

drones

Environ 11 000 passagers se sont entassés dans l’aéroport de Gatwick, leurs vols ayant été retardés depuis la nuit dernière à cause d’un pilote de drone qui a manœuvré à plusieurs reprises deux véhicules aériens motorisés sans pilote (UAV) à proximité des pistes.

Les avions ne peuvent décoller ou atterrir que lorsque toutes les conditions de sécurité ne sont pas réunies, et la condition dans ce cas était que la police trouve le pilote de drone en question.

Gatwick, un des principaux aéroports internationaux, est le deuxième aéroport le plus fréquenté du Royaume-Uni.

La BBC a annoncé que 110 000 passagers sur 760 vols devaient arriver ou partir aujourd’hui, et que 2,9 millions de passagers étaient attendus pendant la période de Noël/Nouvel An.

Bonne chance ! Les voyageurs se sont retrouvés bloqués dans les avions pendant des heures, allongés sur les sièges ou n’importe où d’ailleurs, en attendant le feu vert, mais chaque fois que les autorités aéroportuaires estimaient que la sécurité était de nouveau assurée, le bourdonnement du drone recommençait de plus belle !

Gatwick, s’est efforcé de fournir la nourriture et l’eau nécessaires à toutes les personnes restées bloquées, et a mobilisé du personnel supplémentaire pour gérer cette situation. Certaines personnes qui s’apprêtaient à passer des vacances ensoleillées et chaudes ont déclaré à un journaliste de BBC Live qu’elles avaient été “complètement oubliées”:

Megan Rayner: Nous sommes maintenant dans un hôtel à Heathrow après être restés assis dehors dans le froid, dans l’attente d’un transfert en autocar prévu à 13h30 et dans un froid glacial, et de plus sans manteaux (nous partons en vacances aux Maldives) avec toute ma famille, nous sommes 16 au total, avec deux bébés.  

La police recherche le pilote de drone qui gâché le début des vacances d’un certain nombre de personnes. Ils ne pensent pas que cet acte soit lié au terrorisme. Ils le considèrent plutôt comme un “acte délibéré” à des fins de perturbation et commis par quelqu’un utilisant des drones de type “industriel”.

Le secrétaire d’Etat aux Transports, Chris Grayling, a décrit la situation à Gatwick comme “un très grave incident dans lequel des drones plutôt conséquents ont été utilisés pour provoquer la fermeture temporaire d’un grand aéroport international”. Il a appelé à ce que la punition la plus sévère possible soit infligée aux responsables :

Les personnes impliquées doivent encourir la peine de privation de liberté maximale pour les dommages causés.  

La Première ministre britannique, Theresa May, a déclaré que les responsables seront arrêtés et passibles d’une peine de prison.

Certaines personnes sont néanmoins perplexes et se demandent 1) pourquoi quelques drones ont eu un tel impact et 2) pourquoi la police ne peut pas tout simplement les abattre.

La réponse : des drones qui s’approchent des avions représentent un réel danger car ils peuvent être aspirés par les moteurs et entraînés la chute de l’appareil. Ils sont similaires à des oiseaux : des groupes d’oiseaux ont été accusés d’avoir fait chuter un grand nombre de petits avions et d’avoir causé au moins deux catastrophes majeures aux États-Unis.

Au Royaume-Uni, un accident d’hélicoptère a fait cinq morts à Leicester City. La cause de cet accident mortel n’a pas encore été déterminée, mais des experts de l’aviation ont suggéré que la perte de puissance de l’hélicoptère au niveau du rotor de queue aurait pu être causée par un oiseau ou un drone, de taille conséquente.

Pour ce qui est de les abattre, la police ne peut pas, à cause 1) du risque de balles égarées pouvant blesser des personnes, et 2) du risque que quelqu’un soit frappé par un drone venant d’être détruit et s’écrasant au sol.

Des sources aériennes ont déclaré à la BBC que la perturbation pourrait durer plusieurs jours et qu’à compter de jeudi, les vols avaient été annulés jusqu’à 19h00 GMT au moins. Les compagnies aériennes disent que la perturbation s’étendra jusqu’à vendredi.

La BBC fournit des mises à jour en direct.

Jeudi matin, des représentants du ministère des Transports, du ministère de l’Intérieur, de la police et du secrétariat des contingences civiles faisaient partie d’un contingent trans-gouvernemental impliqué dans une réunion sur la crise qui s’est tenue au bureau du Premier ministre.

Pendant ce temps, l’armée déployait un “équipement spécialisé” pour gérer des drones.

Nous ne pouvons pas dire de quoi il s’agit exactement, bien que nous ayons vu toutes sortes de moyens utilisés au fil des ans, qu’ils soient sonores (à savoir d’un point de vue technique des fréquences de résonance utilisées dans les armes acoustiques), ou bien qu’il s’agisse d’oiseaux de proie, de filets tirés par des drones plus gros, ou d’un brouillage radio visant un drone pour le forcer à atterrir automatiquement.

Avant toute chose, quelle que soit la technique utilisée, il faut éviter que le drone ne devienne une arme fatale au moment où il perd le contrôle et qu’il plonge éventuellement vers des personnes au sol.

Nos pensées vont à ceux qui sont bloqués à Gatwick. Nous espérons que vous arriverez à destination en toute sécurité et que vous parviendrez à profiter pleinement de vos vacances.


Billet inspiré de Drones shut down major international airport, sur Sophos nakedsecurity.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.