Effacer un iPhone doit-il être considéré comme une destruction de preuves ?

Mobilité

La police accuse une femme de 24 ans, à priori impliquée dans une fusillade, d’avoir effacé à distance son iPhone, se rendant ainsi coupable de destruction de preuves. De son côté, l’accusée prétend ne pas avoir les connaissances nécessaires pour le faire !

effacer un iphone

La police accuse une femme de 24 ans, arrêtée dans une affaire de fusillade au volant, d’avoir effacé à distance son iPhone, en détruisant ainsi des preuves, un acte considéré comme un crime.

Sa défense : je ne sais même pas comment faire ça !

Daniel Smalls, l’avocat de l’accusé, Juelle L. Grant, 24 ans, de Schenectady (New York), a déclaré lundi au journal local, The Daily Gazette, que sa cliente n’était pas impliquée dans cette fusillade, au cours de laquelle personne n’a été blessé, qu’elle “n’avait pas essayé d’accéder à quoi que ce soit permettant de supprimer des données à distance” et qu’elle “n’avait de toutes les façons pas les connaissances nécessaires pour effacer un iPhone“.

En effet, sa cliente n’est pas une experte en informatique, a déclaré Smalls. En fait, son équipe est justement en train de s’interroger sur ce “nettoyage à distance”, a-t-il ajouté :

Nous faisons des recherches de notre côté.  

La semaine dernière, la police a déclaré qu’elle pensait que Grant était peut-être la conductrice d’un véhicule impliqué dans une fusillade au volant le mois dernier. Elle avait donc saisi son iPhone X comme preuve à l’époque.

Mais ensuite, selon des documents judiciaires, Grant aurait effacé l’appareil à distance, alors qu’elle savait très bien que la police avait l’intention de l’examiner, à la recherche de preuves éventuelles :

La défenderesse était au courant des intentions du département de police à l’issue de son audition.  

La police a arrêté Grant le 2 novembre et l’a inculpée de trois crimes : deux chefs de falsification de preuves matérielles et un chef d’entrave à des poursuites. Selon the Daily Gazette, le chef d’accusation de falsification concernait le téléphone effacé à distance, tandis que l’autre chef de falsification et celui d’entrave concernaient ses actes présumés le jour de la fusillade.

Elle est accusée d’avoir conduit le suspect et d’avoir dissimulé l’identité du tireur. En aidant le prétendu suspect à prendre la fuite, la police a déclaré qu’elle avait également aidé à faire disparaître un autre élément de preuve : l’arme à feu.

L’affaire soulève quelques questions, tout d’abord : pourquoi la police de Schenectady n’a-t-elle pas gardé le téléphone de Grant dans un sac Faraday ? Cela aurait bloqué l’accès à distance à l’appareil et aurait ainsi rendu impossible son effacement. Tout le monde peut en acheter un en ligne.

The Daily Gazette a demandé, et la réponse laisse perplexe. Le porte-parole de la police municipale, le Sergent Matthew Dearing a déclaré au journal qu’il ne savait pas si les détectives disposaient d’une telle technologie, mais qu’il allait vérifier. Jeudi dernier, il n’avait reçu aucun retour !

En outre, l’avocat de Grant a déclaré que sa cliente avait reçu un nouveau téléphone dans les jours qui ont suivi la saisie de son iPhone… cela aurait-il pu affecter les données au niveau de son ancien téléphone ?

Sitôt effacé, sitôt oublié !

Mme Grant déclare ignorer la technique pour effacer un iPhone à distance, hors cette dernière est en réalité simple comme bonjour. Il existe de nombreuses applications Android utiles (comme celle-ci de Sophos) que vous pouvez utiliser pour effacer un iPhone à distance, ou vous pouvez simplement utiliser le service Find My iPhone d’Apple.

Le faire exprès est une chose. Mais que se passe-t-il si votre appareil est configuré pour s’effacer au bout de X heures si vous ne l’avez pas dévérrouillé ? C’est la question que s’est posé un lecteur de Reddit :

Supposons que vous avez configuré un switch de type “homme mort” sur votre téléphone. Vous devez donc entrer un code, disons toutes les 24 heures, sinon il effacera son contenu.  

Si vous vous faites arrêté, que votre téléphone est confisqué et que vous ne pouvez pas entrer votre code car il a été saisi, cela est-il similaire à une destruction des preuves ?   

C’est une excellente question. Malheureusement, autant que je sache, c’est une hypothèse, étant donné qu’il ne semble pas qu’une telle application efface automatiquement un téléphone s’il n’a pas été utilisé pendant X heures.

Non pas que personne n’ait jamais pensé à une telle option ceci dit. En effet, un individu l’a fait, il y a un an. Les seules réponses reçues sur Reddit étaient des commentaires et des suggestions selon lesquelles il existait une différence notable entre le fait d’effacer à distance un téléphone, de manière consciente et délibérée, et l’option paramétrée pour effacer mais dont on a oublié l’existence.

Bien sûr, une telle option paramétrée et oubliée donnerait théoriquement à l’accusée, Mme Grant, une excuse pour faire annuler le chef de falsification intentionnelle de preuves … comme dans “Oh, mon Dieu, ai-je oublié de vous informer que j’ai un switch ‘homme mort’ actif sur mon téléphone ? Que je suis bête ! Bien sûr, je n’aurais jamais laissé mon téléphone s’effacer à distance automatiquement afin d’éliminer toute preuve potentielle et ce, de plus, volontairement ! ».

Mais existe-t-il un moyen que quelqu’un d’autre puisse effacer un iPhone ?

Oui, si une personne était en possession de ses identifiants de compte iCloud et était parvenu à se connecter à partir de la même adresse IP. Possible ? Eh bien, il s’agit là d’une tout autre question. Il appartient à son avocat et aux procureurs de déterminer la probabilité pour que Mme Grant se soit fait pirater son compte iCloud juste au moment opportun qui aurait permis aux divers éléments de preuve potentiels de partir en fumée !


Billet inspiré de Does wiping your iPhone count as destroying evidence?, sur Sophos nakedsecurity.

2 Commentaires

Il y a l’option au sein de l’iPhone qui permet de tout effacer au bout d’un certain nombre de tentative de mots de passe erronés – donc il se peut que cette personne soit innocente.

Reply

Merci de ton commentaire Christopher :-) Oui en effet, plaider le “je sais même pas comment on fait” est un peu limite, je ne suis pas sûr d’avoir tenter cette défense si j’étais dans pareille situation :-)

Reply

Leave a Reply to Christopher Kowalewski (@Xristfer) Cancel reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.