Enfants et cybersécurité : Rien ne remplace l’éducation !

Cybercriminalité

Si on parle enfants et cybersécurité, il existe des systèmes de protection très évolués mais rien n’est plus efficace que l’éducation ! Les plus importantes failles de cybersécurité sont liées à des comportements et un manque de connaissance.

Education cybersécurité des enfants

Je vois tous les jours des victimes d’arnaques sur Internet, des adultes! Alors imaginez toutes les mésaventures qui peuvent arriver à vos enfants. Les risques sont divers; pédophilie, racket, exposition d’images non appropriées à leur âge, extorsion, intimidation, la liste exhaustive est longue. Des mesures de sécurité trop contraignantes seraient contournées à coup sûr, sauf si on explique aux enfants quels risques ils encourent. C’est encore plus efficace en illustrant ces derniers.

Les réseaux sociaux

Photos de la maison, avec géolocalisation, objets de valeurs + période de vacances, c’est le cambriolage assuré. Votre enfant a un profil Facebook ouvert aux amis des amis et il accepte tous les gens qui la demandent comme ami…

25% des jeunes expriment avoir déjà subi des pressions sur un réseau social en ligne.

Le shopping sur Internet

J’ai écrit un article en 2013 qui rencontre toujours un franc succès Comment détecter un site web frauduleux ? Il s’agissait justement d’un achat ecommerce sur un site montrant tous les signes d’une arnaque ! Peut-être que vous-même n’étiez pas conscient qu’il existe des web frauduleux, maintenant que c’est le cas, partagez rapidement cet article autour de vous et tenez-vous au courant des dernières recommandations.

9 recommandations pour éduquer les enfants à la cybersécurité

Si vous recherchez le meilleur moyen d’engager une discussion avec vos enfants concernant la sécurité en ligne, lorsqu’ils commencent notamment à utiliser internet de manière plus autonome, voici quelques conseils pour les aider (et vous aider par la même occasion!) à se protéger eux-mêmes ainsi que leurs données personnelles.                

1. Pensez au test de la grand-mère !

Il est facile de se laisser emporter sur le moment et de se rendre compte, soudainement, que l’on a dit ou fait quelque chose que l’on regrette, sans pouvoir malheureusement faire machine arrière. C’est encore pire sur internet, car cet acte que vous avez commis, continuera de vivre en ligne, à tout jamais, et ce même si vous pensez l’avoir supprimé !

Réfléchissez donc un instant avant de poster quelque chose et rappelez-vous qu’une fois que cette chose est en ligne, tout le monde pourra la voir. Si vous ne souhaitez pas que votre grand-mère, un enseignant ou un futur employeur ne lise votre publication, elle ne devrait peut-être, tout simplement, pas être en ligne, et ce dès le départ !               

2. À qui parlez-vous ?

Vous ne pouvez pas toujours savoir avec qui vous échangez lorsque vous êtes en ligne, et vous ne savez pas à l’avance qui regardera ou lira votre publication.

Si un message inattendu apparaît, en provenance d’une personne que vous connaissez, soyez prudent. Il pourrait s’agir d’un individu prétendant être cette personne en question. Soyez conscient que l’usurpation d’identité est fréquente sur internet.

3. Protégez vos données

Que vous parliez à un individu ou que vous utilisiez une application ou un service, il est essentiel de protéger vos données personnelles (votre nom complet, votre date de naissance ou le lieu où vous allez à l’école), ainsi que l’endroit où vous vous trouvez (par exemple, votre lieu de résidence ou l’endroit que vous fréquentez souvent avec vos amis).

Si un individu, ou autre, vous demande des informations, demandez-vous pourquoi. Qui sont-ils et pourquoi veulent-ils ces informations à mon sujet ? Que veulent-ils en faire ? Suivez votre intuition : si quelque chose ne va pas concernant le site web ou l’application qui vous le demande, faites-vous confiance et arrêtez ce que vous étiez en train de faire !              

4. Ne soyez pas paresseux avec les mots de passe

Cela peut sembler être une action facile à faire, moins de saisie et une mémoire moins sollicitée, correct ? Cependant, utiliser le même mot de passe au niveau de chaque service et application est une très mauvaise idée pour votre sécurité en ligne !

Les sites et les services sont fréquemment piratés, et les hackers diffusent souvent un grand volume de données contenant toutes les adresses email et les mots de passe, recueillis au cours de ces piratages. Ensuite, ils prennent ces adresses email et ces mots de passe et les testent sur d’autres sites et applications, et malheureusement, cela fonctionne souvent !

Donc, si vous utilisez le même mot de passe sur une application gratuite de jeu, plutôt inoffensive, et au niveau d’un compte sur les réseaux sociaux, et que cette application en question est piratée, vous risquez alors de vous retrouver bloqué le lendemain, car votre profil aura lui aussi été piraté.

La solution est très simple pour renforcer votre sécurité en ligne : utilisez des mots de passe forts et uniques sur chaque site et application que vous utilisez.

Vous pouvez utiliser le gestionnaire de mots de passe intégré de votre navigateur ou de votre appareil mobile, ou encore un gestionnaire tiers. Chacun de ces gestionnaires de mots de passe fera deux choses importantes : Générer un mot de passe fort (par exemple, un mot de passe qu’un pirate ne pourra pas deviner facilement), et le mémoriser pour vous.               

5. Utilisez la double authentification (2FA) pour bloquer les pirates

Pour les comptes qui sont vraiment importants pour vous, faire cet effort supplémentaire, pour les garder hors de portée d’un hacker, vaut vraiment la peine.

De nombreux services, tels que la messagerie électronique, les réseaux sociaux et les jeux, offrent ce que l’on appelle l’authentification multifactorielle ou à deux facteurs. Il s’agit d’une mesure de sécurité supplémentaire à ajouter à votre compte, qui va au-delà des mots de passe. Parfois, l’authentification multifactorielle se présente sous la forme d’un code numérique que le service en question vous envoie par SMS. Dans d’autres cas, le service vous aidera à configurer l’authentification multifactorielle avec un authentificateur tiers (comme Google Authenticator, Duo, etc…).

D’autres services peuvent avoir leur propre application d’authentification ou générateur de clé qu’ils vous demanderont d’utiliser. Si un service offre une authentification multifacteur, il vous expliquera comment le configurer et l’utiliser.              

6. Réfléchissez avant de télécharger

Vous ne voulez rien faire qui pourrait empêcher votre téléphone de fonctionner correctement ou qui pourrait permettre à un individu d’en prendre le contrôle. Téléchargez des applications ou des extensions de navigateur depuis des sources fiables, sinon elles pourraient permettre à une personne de prendre le contrôle de votre appareil, de voler vos données, de compromettre vos comptes, et même d’exiger une rançon pour vous permettre de reprendre le contrôle sur votre appareil et son contenu.              

7. Vérifiez les autorisations au niveau des applications

Examinez attentivement les autorisations demandées par l’application : a-t-elle vraiment besoin de toutes ces autorisations ? Demandez-vous pourquoi elle a besoin d’autant d’accès si cela vous semble excessif, et si vous ne parvenez pas à savoir pourquoi, il serait peut-être préférable de la supprimer.               

8. Ne partagez pas vos comptes avec des amis

Cette mise en garde peut sembler évidente, mais ne partagez pas non plus vos mots de passe avec des amis.

Si votre ami est piraté, vous êtes également bloqué ! (ou si vous et votre ami vous disputez, il pourrait changer ce mot de passe partagé dans un moment de colère). Si votre ami souhaite utiliser la même application ou le même service que vous, il doit avoir son propre compte sous son contrôle.               

9. N’oubliez pas de vous déconnecter !

Si vous êtes sur un ordinateur public ou utilisez un autre type de périphérique partagé, par exemple dans une bibliothèque, un magasin ou tout autre lieu public, n’oubliez pas de vous déconnecter de tout compte auquel vous vous êtes connecté ! (à moins que vous ne vouliez vraiment que d’autres personnes, dans l’Apple Store où vous étiez, ne lisent vos emails).

Ces conseils, concernant la sécurité en ligne, ne sont qu’une partie de la discussion que vous devriez avoir avec vos enfants. Oui, des contrôles parentaux existent pour limiter le temps passé devant l’écran, l’accès à certaines applications, voire même certaines transactions, selon vos souhaits et vos préférences, et ils s’avèrent, effectivement, très utiles.

Cependant, ils ne sont pas infaillibles, et un jour, vos enfants devront voler de leurs propres ailes. C’est pourquoi il est essentiel, le jour venu, que vos enfants disposent des connaissances nécessaires pour leur permettre de gérer leur sécurité en ligne tout en gardant le contrôle !

Pour finir, si vos enfants sont plus à l’aise avec internet que vous, demandez-leurs de lire cet article et vous aider à mettre mes conseils en application :-)


Billet inspiré de How to have that difficult “stay safe online” conversation with your kids

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.