Deuxième demande d’ami : attention hoax Facebook en vue !

Réseaux sociaux

Un hoax Facebook tente de vous faire croire que votre compte a été cloné, en envoyant une deuxième demande d’ami.

hoax facebook

Est-ce que vos amis sur Facebook se sont plaints récemment d’avoir reçu une deuxième demande d’ami de votre part ? Plus précisément, en vous envoyant un message qui ressemble étrangement à celui-ci ?

Salut… j’ai en fait reçu une autre demande d’ami de ta part hier… que j’ai ignorée donc il faudrait peut-être que tu vérifies ton compte. Garde ton doigt appuyé sur le message jusqu’à ce que le bouton de transfert apparaisse … puis appuie dessus et sélectionne toutes les personnes à qui tu souhaites le transférer … J’ai dû le faire individuellement pour toutes. Bonne chance !  

Cela n’a aucun sens si vous vous arrêtez deux secondes pour y réfléchir !

Pourquoi auriez-vous envoyé une demande d’ami à quelqu’un avec qui vous êtes déjà ami ? Et ensuite, pourquoi, de par le monde, enverriez-vous ce message à vos amis Facebook, et ce sans aucun commentaire particulier ?

Pour faire simple, la réponse est que vous ne le ferrez pas, bien évidemment, et qu’il ne faut pas le faire !

Donc, vous devez supprimer le message et ignorer les instructions pour le transférer, car il s’agit d’un hoax Facebook qui tente de vous faire croire que votre compte a été cloné.

Le clonage de compte se produit lorsque quelqu’un vole les photos de votre profil et votre nom pour créer un nouveau compte. Une fois le compte créé, il envoie des demandes d’amis qui semblent provenir de vous, entraînant ainsi vos amis dans ce mensonge.

Mais ce n’est pas ce qui se passe ici, il s’agit d’un hoax Facebook.

Une vague de comptes Facebook clonés a généré des spams et des demandes d’argent à des amis en 2013. Cela s’est également produit en 2016, lorsque les amis d’un utilisateur ont commencé à recevoir des demandes d’argent provenant d’un compte dont le profil ressemblait au sien.

Malgré tous les messages d’avertissement concernant les tentatives de clonage qui affluent dans les fils d’actualité ces derniers temps, Facebook a déclaré à NewsChannel 9 à Syracuse qu’il n’y avait pas eu d’augmentation du nombre de comptes clonés la semaine dernière. Ce message viral n’est pas non plus lié à la violation de données massives découverte par Facebook à la fin du mois de septembre, selon le réseau social.

Une vague de clonage de comptes commence lorsque qu’un internaute accepte, sans réserve, une demande d’ami de la part d’un attaquant qui ressemble à quelqu’un que la cible pense connaître. Au lieu de rechercher qui est vraiment l’expéditeur, les gens acceptent la demande. À partir de là, le nouvel “ami” peut extraire des images et d’autres informations du compte personnel de la victime sur Facebook et les utiliser pour créer un profil sous le nom de ces personnes.

Le clonage se développe de manière exponentielle après cela. À l’aide d’un compte cloné et de la liste d’amis de la victime, l’attaquant peut alors envoyer des demandes d’ami à ses amis. Beaucoup accepteront, étant donné que de telles demandes, du moins en apparence, semblent provenir de quelqu’un qu’ils connaissent.

Toutefois, si vous pensez que votre compte Facebook a vraiment été cloné, vous pouvez contacter directement quelques amis sur Facebook pour vérifier si l’un d’entre eux a bien reçu récemment une demande d’ami en double.

Vous pouvez également rechercher sur Facebook des comptes avec des noms et des images de profil identiques aux vôtres.  Si vous trouvez un compte cloné, utilisez le lien “évaluer ou signaler ce profil” sur Facebook pour désactiver le compte non autorisé. C’est en haut à droite de la page d’un compte, accessible en cliquant sur les trois points, comme suit :

hoax facebook

Cela pourrait ne pas être réellement un hoax facebook malveillant. Il se pourrait que des personnes bien intentionnées aient envoyé le message sans vraiment y réfléchir. Mais est-ce important ? En fin de compte, l’intention n’est pas aussi importante que l’effet qu’elle produit : inciter les gens à paniquer inutilement et à emboîter le pas pour répandre ce FUD (Fear, Uncertainty and Doubt).

Dormeur, réveille-toi et stoppe ta marche !


Billet inspiré de Don’t fall for the Facebook ‘2nd friend request’ hoax, sur Sophos nakedsecurity.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.