moviepass
Produits et Services PRODUITS & SERVICES

“Nous savons de tout sur vous” : le CEO de MoviePass admet le suivi des utilisateurs

À première vue, MoviePass, l’abonnement qui vous permet de voir un film par jour dans les salles de cinéma participantes au prix de $9,95/mois – 8€/mois – (et maintenant en promotion au prix de $7,95/6.5€), semble être une bonne affaire.

Mais comme beaucoup d’offres bien trop belles pour être vraies de nos jours (Google, Facebook et autres), ces dernières coûtent aux abonnés en réalité bien plus qu’ils ne l’imaginent. En fait, vous et toutes vos données personnelles bien croustillantes, qui peuvent être récupérées, sont définitivement le produit marketing en or !

La semaine dernière, au cours d’une session lors du “Entertainment Finance Forum” intitulé “Les données, nouvel or noir : comment MoviePass va-t-il les monétiser ?”, Le CEO de MoviePass, Mitch Lowe, s’est enthousiasmé de la manière avec laquelle l’entreprise utilise, ou peut utiliser selon un porte-parole qui a rectifié lors de la conférence de presse qui a suivi, les données de ces abonnés.

Comme l’a d’abord rapporté Media Play News, l’entreprise a accès aux adresses des abonnés, à partir desquelles elle peut récupérer des données démographiques.

Media Play News a cité Lowe :

Nous savons tout de vous.  

Le public professionnel, dont certains étaient eux-mêmes abonnés, a ri nerveusement, et ce pour de bonnes raisons. Lowe a poursuivi en décrivant comment, au-delà des données démographiques, l’application mobile de MoviePass lui permettait de suivre les abonnés grâce au GPS. Cette dernière peut suivre les utilisateurs lorsqu’ils quittent leur domicile, sur leur trajet pour se rendre au cinéma, et même au-delà, suivant leurs traces jusqu’à découvrir dans quel bar ou restaurant ils vont après le film !

Nous vous observons quand vous conduisez de votre domicile jusqu’au cinéma. Nous observons même où vous allez après.  

Lowe, ancien cadre chez les pionniers du secteur, Netflix et Redbox, a déclaré que la stratégie globale consistait à utiliser toutes ces données pour permettre “d’organiser la soirée cinéma”. En effet, MoviePass conseillerait aux abonnés où aller dîner avant ou après la projection, par exemple, en prenant bien évidemment sa commission auprès des commerçants.

Les abonnés seront-ils intéressés ? Bien sûr que oui, a déclaré Lowe, en montrant du doigt ces aventures cinématographiques passées :

Netflix a ouvert son capital en 2002, et à la fin de l’année nous avons tous fait des paris sur la taille que nous pouvions atteindre (juste pour vous montrer à quel point j’ai été mauvais à ce petit jeu), j’étais proche de l’estimation la plus haute avec 1,7 million d’abonnés, et je pense que la plus élevée était de 2 millions à l’époque. Bien sûr, nous en sommes à 105 millions maintenant, donc je crois que 20 millions d’abonnés pour MoviePass est définitivement faisable sur une période de quatre ans.  

Lowe a déclaré que MoviePass atteindra 5 millions d’abonnés d’ici la fin de l’année. Il a déjà fait ses preuves, ce qui laisse supposer qu’il pourrait pulvériser cet objectif. Après avoir baissé son tarif à 9,95 $/mois (8€/mois) en août, Lowe a déclaré à Fortune que durant les six semaines qui ont suivi, le nombre de membres avait augmenté de 2300%.

Mais alors qu’est-ce que ces millions d’abonnés recherchent finalement, d’un point de vue de la protection de la vie privée ?

TechCrunch note que MoviePass, dans sa politique de confidentialité, ne détaille pas son suivi des utilisateurs, qui s’avère être digne d’un détective privé !

Cette politique détaille comment les informations des utilisateurs sont utilisées pour optimiser et personnaliser l’expérience des membres, plutôt standard pour une application mobile. La seule mention du suivi de la localisation est une référence à une “demande unique” de coordonnées de localisation pour sélectionner un théâtre à proximité et comme “un moyen de développer, d’améliorer et de personnaliser le service”.

Aucune mention donc du suivi des utilisateurs quand ils prennent le métro, conduisent pour se rendre au théâtre, et sortent pour prendre une bière après le film.

Ci-dessous, vous trouverez une déclaration que MoviePass a envoyée aux agences de presse, soulignant que les commentaires de Lowe ont été sortis de leur contexte et, qu’à ce stade, il ne s’agit que d’explorer le marketing basé sur la géolocalisation.

Nous explorons l’utilisation du marketing basé sur la localisation comme un moyen d’améliorer l’expérience globale, en créant pour nos abonnés des opportunités supplémentaires de profiter de tous les ingrédients qui permettront de passer une bonne soirée cinéma. Nous ne vendrons pas les données que nous recueillons. Au contraire, nous les utiliserons pour mieux informer sur la façon de commercialiser les avantages potentiels pour nos clients, y compris les réductions sur le transport, les tickets pour les restaurants à proximité, et d’autres opportunités similaires.


Billet inspiré de ‘We know all about you’ – MoviePass CEO admits to tracking users, sur Sophos nakedsecurity.

Qu’en pensez-vous ? Laissez un commentaire.

Your email address will not be published.