Facebook : un centre de confidentialité pour faciliter le contrôle des données des utilisateurs

Réseaux sociaux

Avec l’arrivée du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), considéré d’ailleurs comme la plus grande refonte des règles de confidentialité des données personnelles depuis la naissance d’internet, Facebook prévoit de faciliter la gestion des données personnelles des utilisateurs.

centre de confidentialité

En préparation d’une nouvelle loi plus contraignante sur les données personnelles en mai prochain, à savoir le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), considéré par beaucoup comme la plus grande réforme des règles de confidentialité des données personnelles depuis la naissance d’internet, Facebook quant à lui prévoit de faciliter la gestion des données personnelles des utilisateurs, a déclaré mardi le COO Sheryl Sandberg.

Reuters a cité cette dernière qui s’est exprimée lors d’un événement Facebook à Bruxelles.

Nous déployons un nouveau centre de confidentialité à l’échelle mondiale qui mettra les principaux paramètres de confidentialité de Facebook en un seul et même endroit, facilitant ainsi la gestion des données par les utilisateurs. 

Sandberg a déclaré que la création de ce «centre de confidentialité» a été motivée par les exigences du RGPD : un règlement qui oblige toute entreprise ayant des activités au sein de l’UE à prendre des mesures spécifiques pour collecter, stocker et utiliser de façon plus sécurisée des informations personnelles. Le but du RGPD est de donner aux européens plus de contrôle sur leurs informations et la manière avec laquelle les entreprises les utilisent.

Selon Sandberg, le géant des réseaux sociaux a essayé de mener à bien une telle initiative depuis un certain temps maintenant. Le Guardian l’a cité :

Nos applications ont longtemps été axées sur la transparence et le contrôle pour nos utilisateurs, nous donnant ainsi une très bonne base pour répondre à toutes les exigences du RGPD et nous inciter à continuer à investir dans des produits et des outils éducatifs pour protéger la vie privée.

Facebook est sans doute sincère, mais rien de telle que la menace d’amendes massives pour vous mettre brutalement au travail. Comme le rapporte le Guardian …

… les entreprises qui seront jugées pour violation du RGPD encourent une amende maximale de 4% du chiffre d’affaires annuel global ou encore 20 millions d’euros, selon le montant qui s’avérera le plus élevé. Dans le cas de Facebook, sur la base d’un chiffre d’affaires total de 27,6 milliards de dollars (22.2 millions d’euros) en 2016, l’amende maximale pourrait atteindre 1,1 milliard de dollars (886 millions d’euros).  

Aïe! Ce type de chiffres doit certainement faire transpirer à grosses gouttes les Facebookers. Pas étonnant qu’ils veuillent que les utilisateurs gèrent leur propre confidentialité. « Donner aux gens de la transparence et du contrôle » c’est très bien, bien sûr. Nous nous félicitons du fait de donner aux utilisateurs plus de visibilité et de contrôle sur l’utilisation de leurs données. S’il a fallu une menace à 1,1 milliard de dollars pour réveiller Facebook, eh bien tant mieux !

Sandberg a également repris les déclarations de Samidh Chakrabarti, product manager Facebook, faites lundi dans un communiqué : l’entreprise prévoit de doubler le nombre de personnes travaillant au niveau sûreté et sécurité, pour atteindre 20 000 personnes d’ici la fin de l’année.

Chakrabarti a déclaré qu’en 2016, Facebook a été « bien trop lent pour reconnaître l’impact négatif de personnes malveillantes qui abusaient de notre plateforme ». Le réseau social essaie ainsi de rattraper le temps perdu et de neutraliser les risques à présent, a-t-il déclaré.

Sandberg a fait écho à Chakrabarti, en déclarant que Facebook va travailler dur pour mettre fin aux abus sur la plateforme en provenance de ceux qui cherchent à diffuser des fake news et à jouer malicieusement avec le processus démocratique à travers le monde :

Si nous pouvons empêcher certaines personnes de faire partie de nos réseaux publicitaires, les empêchant par la même occasion de diffuser leurs publicités et supprimant ainsi les retombées financières, alors il s’agira des actions parmi les plus fortes que nous puissions mener contre les fausses nouvelles, et nous sommes déjà très concentrés sur cet objectif.


Billet inspiré de Facebook to give you more control over your data, sur Sophos nakedsecurity.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.