Cyberdépendance : Tim Cook d’Apple veut protéger son neveu vis-à-vis des réseaux sociaux !

Réseaux sociaux

Tom Cook n’a pas d’enfants lui-même, mais a un neveu. Ainsi, la semaine dernière lors d’une « school coding initiative », il a admis qu’il était contre l’utilisation massive de la technologie et restait vigilent vis à vis de la cyberdépendance.

cyberdépendance

Le CEO d’Apple, Tim Cook, est le dernier leader du secteur high-tech à admettre qu’il fuit l’utilisation massive de la technologie et reste vigilant vis à vis de la cyberdépendance.

Dans le cas de Cook, nous parlons des réseaux sociaux, et en particulier de son neveu. Il n’a pas d’enfants lui-même, mais Cook ne veut pas que son neveu (apparemment âgé d’environ 13 ans) y soit, a-t-il déclaré la semaine dernière lors d’une school coding initiative.

Comme le rapporte The Guardian, Cook parlait au Harlow College britannique, à Essex, qui est l’une des 70 institutions à travers l’Europe qui utilisera le programme Everyone Can Code d’Apple: un cursus de codage sur une année basé sur l’utilisation des jeux, des leçons et des supports interactifs.

Comme le dit The Guardian, chaque étudiant reçoit un iPad rempli à bloc avec des applications de codage et des outils qu’ils utilisent au fur et à mesure que les enseignants les guideront à travers les différents concepts de programmation. Cela peut sembler contradictoire, mais c’est au cours de l’évènement Everyone Can Code, au collège Harlow, que Cook a déclaré que l’utilisation excessive de la technologie pouvait être un problème. Le Guardian l’a d’ailleurs cité:

Je n’ai pas d’enfants, mais j’ai un neveu à qui je mets des limites. Il existe certains comportements que je n’autorise pas. Je ne veux pas les voir sur les réseaux sociaux.  

La technologie ne doit pas prendre le dessus, a-t-il déclaré, même dans les cours assistés par ordinateur tels que la conception graphique:

Je ne crois pas à la surutilisation [de la technologie]. Je ne suis pas une personne qui dit que nous avons réussi si vous l’utilisez tout le temps. Je ne suis pas du tout d’accord.  

Il existe encore des concepts dont vous voulez parler et que vous souhaitez comprendre. Dans un cours sur la littérature, est-ce que je pense que vous devriez utiliser massivement la technologie ? Probablement pas !  

En l’état actuel des choses, un récent rapport du British Children’s Commissioner, qui a examiné l’utilisation des réseaux sociaux par les jeunes de 8 à 12 ans, a révélé que les enfants ne reçoivent pas suffisamment de conseils pour faire face aux exigences émotionnelles de ces derniers.

Facebook, pour sa part, le mois dernier a admis que les réseaux sociaux pouvaient être néfastes pour vous.

Avec un regard positif, il existe effectivement ces stimulations dans l’affirmation de soi que vous obtenez de la part de vos amis sur les réseaux sociaux, notamment quand ils aiment ou commentent votre contenu. Avec un regard négatif, ces stimulations sont addictives. L’ex-président de Facebook, Sean Parker, a récemment déclaré que les créateurs de Facebook savaient tous, au tout début du réseau social, qu’ils exploitaient une « vulnérabilité de la psychologie humaine », dont les fondateurs de Facebook avaient conscience et ont ​​su exploiter.

Il existe également plusieurs études qui se sont intéressées au côté obscur de Facebook. Cinq thèmes ont émergé comme ceux-là: gérer un contenu inapproprié ou énervant, être attaché à Facebook, percevoir le manque d’intimité et de contrôle, la comparaison sociale et la jalousie, ainsi que la tension relationnelle.

Nous avons été témoin d’une prise de recul de la part des créateurs des réseaux sociaux lorsqu’ils voient la créature qu’ils ont créée. Chamath Palihapitiya, ancien vice-président de la croissance des utilisateurs chez Facebook, qui a déclaré qu’il regrettait son rôle dans la construction d’outils qui ont détruit « le tissu social dont la société a besoin pour fonctionner ».

Les boucles dopaminergiques de rétroaction à court-terme que nous avons créées détruisent le fonctionnement de la société. Pas de discours civil, pas de coopération, de la désinformation, et du mensonge.  

Parmi les autres ex-employés Facebook qui se sont interrogés sur les répercussions de ce qu’ils avaient créé, citons Justin Rosenstein, co-créateur du bouton « Like » sur Facebook, et Leah Pearlman, ancienne chef de produit Facebook, qui ont tous les deux mis en place des mesures pour réduire leur cyberdépendance vis à vis des réseaux sociaux.

Il ne s’agit pas seulement de Facebook. En pleine analyse actuelle concernant les fake news, le CEO de Snapchat Evan Spiegel, pour sa part, a également fait une introspection.

Mark Zuckerberg a même consacré son défi personnel pour l’année à venir à « corrige » Facebook, affligé par les abus et la haine, les États-nations qui l’utilisent comme un outil de propagande, et le danger de transformer les utilisateurs en de véritables cyberdépendants figés devant leurs écrans.

Mais bien que Cook ne veuille pas que son neveu soit absorbé par les réseaux sociaux, il veut absolument inciter les jeunes à apprendre le code, en oubliant même les cours de français ? Le codage est plus universel, selon Cook:

Je pense que si vous deviez choisir, il est plus important d’apprendre le codage qu’une langue étrangère. Je connais des gens qui ne sont pas d’accord avec moi là-dessus. Mais le codage est un langage global, il s’agit d’une méthode avec laquelle vous pouvez discuter avec 7 milliards de personnes.  

C’est vrai, vous pouvez « discuter » avec les gens via le code. Vous pouvez communiquer, d’une certaine manière. Mais pouvez-vous réellement leur parler ?

… ou avez-vous besoin de vous tourner à nouveau vers les réseaux sociaux, et Google Traduction, pour cela ?


Billet inspiré de Apple’s Tim Cook doesn’t want his nephew on social media, sur Sophos nakedsecurity.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.