Utilisation des appareils électroniques mobiles dans la rue : Honolulu durci la loi pour les piétons !

Cybersécurité

Honolulu, la ville hawaïenne, souhaite infliger des amendes aux piétons qui utiliseraient leurs appareils électroniques mobiles en traversant la rue.

appareils electroniques

Honolulu a légiféré dans le cadre de « la survie du plus apte », en infligeant des amendes pouvant atteindre 85€, aux piétons qui auraient envoyé des SMS en traversant la rue.

En effet, la ville hawaïenne veut que les piétons distraits par leurs gadgets, lèvent plutôt leur nez de leur téléphone pour éviter de se retrouver sous les roues d’une voiture.

Le projet de loi (PDF), qui est entré en vigueur mercredi, stipule que « aucun piéton ne doit traverser une rue ou une autoroute en regardant un appareil électronique mobile ».

Cela inclut tous les gamers, tous ceux qui ont réussi à installer leur ordinateur portable de telle manière à pouvoir le regarder tout en marchant (comment faites-vous cela d’ailleurs ? Est-ce par le biais d’un harnais ? Et votre café ?), tout appareil de messagerie instantanée, les téléavertisseurs, assistants personnels numériques ou appareils photo numériques. Les équipements audio sont tolérés. Et oui, vous pouvez continuer à hurler dans votre téléphone. Vous ne pouvez juste plus le regarder tout en marchant droit vers un mur de métal !

Si vous le faites, la première amende vous coûtera jusqu’à 30€, et jusqu’à 65€ pour la deuxième, et enfin 85€ si vous n’avez toujours compris la leçon avant que la police ne vous attrape une troisième fois. Les services d’urgence sont quant à eux dispensés : ils pourront continuer de regarder leur appareils électroniques mobiles pendant leurs services.

Pourquoi écrivons-nous sur ce sujet dans un blog de cybersécurité ? Eh bien, il s’agit tout de même de sécurité informatique !

Honolulu n’a pas été la première ville à essayer de contrôler l’usage des appareils électroniques. Et ses amendes sont plutôt faibles. Un autre projet de loi a été présenté l’année dernière à Hawaï susceptible de condamner un contrevenant à 210€ pour avoir traversé la rue en utilisant un appareil électronique. Le New Jersey a essayé d’interdire la « marche distraite » l’année dernière, et cet état était prêt, non seulement à infliger une amende aux coupables, mais à les mettre en prison pendant 15 jours !

La petite ville de Rexburg dans l’Idaho a interdit l’envoi de SMS ou l’utilisation d’un téléphone portable en traversant la rue et va condamner les contrevenants à 40€ pour la première infraction et à 130€ pour chaque infraction qui suivra. Boston Globe en a d’autres sur sa liste : Fort Lee, New Jersey et l’Utah Transit Authority (vous ne pouvez pas « marcher de manière distraite » en traversant les voies ferrées).

La tendance à « obliger les piétons à lever la tête » a un effet boule de neige, et ce pour une bonne raison : c’est marrant comme dans un dessin animé jusqu’au moment où cela devient bien réel et plus drôle du tout.

Selon les données préliminaires de 2016 tirées d’une étude annuelle (PDF) menée par la Governors Highway Safety Association, environ 5 997 décès de piétons sont survenus en 2016, en comparaison aux 5 376 décès de 2015 et aux 4 910 décès de 2014.

Selon un rapport du National Safety Council, les incidents dus à une marche distraite et impliquant des téléphones portables ont représenté 11 101 blessés entre 2000 et 2011.

La plupart des gens parlaient au téléphone quand ils ont été blessés. Douze pour cent envoyaient des SMS. Près de 80% de ces piétons se sont blessés en tombant, et 9% en heurtant un obstacle.

À moins d’interdire à ces passionnés du téléphone de se réchauffer les mains, certains endroits ont essayé de faire preuve de créativité : Anvers en Belgique, l’Utah Valley University et la ville chinoise de Chongqing ont peint des allées sur les trottoirs pour les « Walking Dead ».

D’autres endroits, comme à Londres, ont essayé des lampadaires rembourrés pour atténuer le choc lors d’inévitables collisions entre des piétons distraits et des obstacles immobiles.

Pourquoi ne pouvons-nous pas nous arrêter ? Qu’est-ce que les écrans de ces appareils électroniques nous offrent donc ? Une dose de dopamine ?

Il doit y avoir une meilleure façon pour nous relaxer : une façon moins exaltante, et de préférence sans amende à la clé. Je dirais « le sourire chaleureux d’un enfant » ou « des oiseaux qui chantent sur les fils du téléphone », mais attention je ne veux pas que vous détourniez le regard de l’endroit où vous voulez aller. Cela nous ramène encore au dessin animé !


Billet inspiré de Honolulu gets tough on people texting while crossing, sur Sophos nakedsecurity.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s