Des actes de terrorisme préparées grâce à des boutons de manchette connectées USB

Utilisateurs ITCryptographieCybercriminalité
actes-de-terrorisme

Des actes de terrorisme préparées grâce à des boutons de manchette connectées USB

actes-de-terrorismeUn homme de 33 ans de Cardiff a été accusé d’avoir formé des terroristes de l’Etat Islamique à l’utilisation de programmes de chiffrement et d’avoir dissimulé un programme informatique sur un support USB caché dans des boutons de manchette.

Samata Ullah, un technicien en informatique de Grangetown, une banlieue de la capitale galloise, a été accusé de 6 délits en lien avec le terrorisme début octobre.

Selon Ars Technica UK, il a été arrêté dans une rue de Cardiff le 22 septembre, par des officiers du groupe anti-terroriste de Scotland Yard.

Il est accusé d’avoir fourni des instructions à des individus dont il connaissait les intentions, à savoir l’utilisation de cette formation pour la préparation ou pour perpétrer des actes de terrorisme.

Selon la police métropolitaine anglaise, Ullaha a dirigé les activités de l’Etat Islamique entre le 1er décembre 2015 et le 22 Septembre 2016.

L’une des 6 accusations portait sur le chiffrement d’un blog où Ullah avait à priori publié la formation en question.

La police métropolitaine a déclaré qu’Ullah détenait également des boutons de manchette avec un support USB intégré, qui était chargé avec un système d’exploitation qui contenait des plans pour une attaque terroriste.

Ullah était aussi à priori en possession d’un livre traitant du guidage de missiles, ainsi qu’une version PDF d’un autre livre, quant à lui traitant du guidage et du contrôle avancés de missiles.

RT a rapporté que la police ainsi que le commissaire du sud du Pays de Galles, Alun Michael a déclaré que suite à l’arrestation de Ullah, le niveau de risque à Cardiff n’a pas augmenté.

L’enquête venant à peine de débuter, nous ne faisons aucun lien avec d’autres opérations précédentes à Cardiff, et le niveau de risque dans la région de Cardiff n’a pas augmenté.

Que ce soit dans la rue, au travail ou en sur internet, ceux qui cherche à faire la promotion de la haine et de la violence, qu’elle soit basée sur la race, la religion, l’appartenance à un parti politique, le genre ou encore la sexualité, n’ont pas de place au sein du Pays de Galles on en Grande-Bretagne.

Ullah a été placé en détention provisoire et présenté à la cour des magistrats de Westminster. Il a été renvoyé en détention pour être présenté le 28 octobre devant le Old Bailey.


//platform.twitter.com/widgets.js
Partagez Des actes de terrorisme préparées grâce à des boutons de manchette connectées USB : http://wp.me/p2YJS1-2ZP
Billet inspiré de Islamic State suspect charged with hiding terrorist data in cufflink, par Lisa Vaas, Sophos NakedSecurity.

Leave a Reply

Your email address will not be published.