informations-personnelles
Produits et Services PRODUITS & SERVICES

98 informations personnelles que Facebook détient sur vous

informations-personnellesThe Washington Post a récemment publié une liste de 98 informations personnelles concernant les utilisateurs, que Facebook conserve précieusement, selon lui.

En théorie, cette démarche est sensée aider les Zuckernautes à en savoir assez au sujet de vos comportements et de vos centres d’intérêt, pas seulement pour offrir un meilleur ciblage publicitaire à ses annonceurs, mais aussi pour vous satisfaire davantage, en vous montrant des publicités à propos de choses dont vous auriez peut être besoin.

Le problème est que cette liste contient des détails plutôt inhabituels, qui tout naturellement ont surpris la plupart d’entre nous :

14. Surface habitable du domicile

29. Mères, classées par “type” (au foyer, à la mode, etc.)

45. Combien d’argent les utilisateurs sont prêts à débourser pour leurs prochaines voitures

62. Expatriés (classé en fonction de leurs pays d’origine)

79. Les utilisateurs qui sont de “gros” acheteurs de bières, vins ou spiritueux

Le numéro 92 sur la liste publiée par le Washington Post est probablement la combinaison la plus éclectique et déconcertante :

92. Les utilisateurs qui sont intéressés par les jeux olympiques, par le “fall football”, le cricket ou le Ramadan

Bien sûr, pour la plupart des utilisateurs, ces informations personnelles telles que :

2. Age

4. Genre

8. Scolarité

…ne nécessitent pas de recherches particulières, ni de déductions complexes de la part de Facebook, car beaucoup de personnes les ont fournies volontairement lors de la création de leur profil.

De même, les informations personnelles telles que :

51. Système d’exploitation

59. Navigateur internet

…sont récoltées par le biais de quasiment toutes les requêtes web faites auprès de chaque site visité, dans la mesure où ces dernières sont présentes dans l’en-tête HTTP.

La mauvaise nouvelle est que le fait que toutes ces informations personnelles soient récupérées est plutôt effrayant, et à juste titre d’ailleurs.

La bonne nouvelle est que Facebook a une méthode pour vérifier ce que vous aimez, tout du moins selon mes observations, qui n’est pas aussi simple que de lister les uns après les autres les 98 points, tantôt en ajoutant ou retirant certaines entrées.

Je me suis connecté, puis je me suis rendu sur Paramètres | Publicités, et j’ai cliqué sur l’option Publicités basées sur mes préférences :

informations-personnellesVous trouverez ensuite un bouton [Consulter les préférences publicitaires] qui vous montreront ce que Facebook pense être vos préférences.

Vous trouverez ensuite un certain nombre d’onglets pour découvrir ce que Facebook pense que vous aimez :

informations-personnellesCertaines préférences affichées sont assez justes mais pour d’autres, il est difficile de comprendre d’où peuvent bien venir ces propositions.

En fait, Facebook essaie d’en savoir plus à votre sujet, en scrutant la manière avec laquelle vous utilisez le service, vous interagissez avec les autres internautes, et avec qui vous pouvez partager des centres d’intérêts communs. Mais au final cela peut se révéler peu précis.

Heureusement, vous pouvez utiliser la page des Préférences Publicitaires pour supprimer certaines entrées, ou bien toutes les informations personnelles que Facebook conserve à votre sujet, en plaçant votre curseur sur le centre d’intérêt en question et en utilisant l’option pour supprimer ce dernier. Attention cette opération ne vous protégera pas contre les publicités d’une manière générale :

Par contre, je n’ai pas trouvé, dans les préférences publicitaires, une page résumant toutes les catégories listées par The Washington Post. En fait, avant que Facebook ne décide que vous êtes intéressés par X, il ne vous dira pas que X fait partie de la liste des 98 points qu’il piste à votre sujet.

Nous pensons que The Washington Post a trouvé cette liste de 98 points en créant eux-mêmes une nouvelle annonce, ou en engageant au moins le processus, et en naviguant tout simplement parmi toutes les catégories qu’un annonceur a à sa disposition lors de la finalisation du ciblage de la publicité en question.

Et vous, qu’en pensez vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Pensez-vous qu’avec l’existence de cette liste de catégories (peu importe qu’il y ait 98, 57 ou 242 points), Facebook soit allé trop loin ?

Ou bien les publicités ciblées sont inoffensives ?

Après tout, vous recevrez des publicités, de toutes les façons, donc quel est le réel préjudice en les ciblant, sur la base des informations personnelles que vous avez déjà fournies à Facebook ?



//platform.twitter.com/widgets.js
Partagez 98 informations personnelles que Facebook détient sur vous : http://wp.me/p2YJS1-2VS
Billet inspiré de 98 things Facebook knows about you, par, Sophos NakedSecurity.

Lire des articles similaires

Qu’en pensez-vous ? Laissez un commentaire.

Your email address will not be published.