sécurité des enfants sur internet
Produits et Services PRODUITS & SERVICES

Safer Internet Day : 6 astuces pour la sécurité des enfants sur internet (et la vôtre aussi !)

Safer Internet Day : 6 astuces pour la sécurité des enfants sur internet (et la vôtre aussi !)

sécurité des enfants sur internetMardi dernier était le Safer Internet Day (#SID2016).

Cette année, le thème était on ne peut plus clair, il s’agissait en priorité de: Agir pour un meilleur internet !

En d’autres termes, il ne s’agissait pas de l’utilisation de technologies pour se protéger, ni de ce que votre  doit mettre en place pour votre sécurité, ni de ce que les autres doivent faire pour vous protéger, bien que toutes ces choses soient importantes et utiles.

Cette année, encore plus que les années précédentes, le Safer Internet Day a traité en réalité de ce que vous pouvez apporter à internet, au-delà de ce qu’internet peut vous apporter.

L’altruisme commence à la maison

Attention, altruisme ne veut pas dire que vous ne devez pas vous protéger !

En réalité, en matière de cybersécurité, la chose primordiale à comprendre est qu’en vous protégeant, vous aider les autres également à assurer leur propre sécurité.

D’ailleurs, l’inverse est vrai aussi : en effet, si vous avez un comportement à risque sur internet, vous pouvez vous mettre certes vous-même en danger, mais également votre famille et même un parfait inconnu, et directement dans ligne de mire d’un potentiel cybercriminel.

Par exemple, si vous êtes infectés par un ransomware, le cybercriminel prendra alors vos données en otage, et au final vous aurez peut-être à payer 200€ pour les récupérer. Cela revient à dire que la protection contre les malwares vous permet aussi de faire des économies.

Cependant, la plupart des infections par des malwares ne concernent pas uniquement les ransomwares.

La plupart des malwares sont des bots ou zombies : un programme malveillant utilisé par des cybercriminels afin d’envoyer des ordres à votre ordinateur depuis l’autre bout du monde (bot est un raccourci pour “robot”, car votre ordinateur au final obéira aveuglément aux ordres de quelqu’un d’autre).

Le cybercriminel se mettra à coup sûr à fouiner sur votre ordinateur afin de mettre la main sur des données intéressantes, telles que des mots de passe, des identifiants de compte qui, si elles étaient volées vous mettraient directement en danger.

Cependant, votre PC chez vous, est probablement aussi rempli de données à propos d’autres personnes : photos, emails, adresses, numéros de téléphone, peut-être même des informations professionnelles au sujet de clients ou de collègues.

Même si les cybercriminels, qui ont infecté votre PC ne sont pas intéressés par toutes ces informations pour d’éventuelles futures attaques, ces dernières peuvent avoir tout de même de la valeur à leurs yeux, car ils pourront les vendre à d’autres hackers.

De plus, une fois que ces cybercriminels ont obtenu ce qu’ils cherchaient sur votre disque dur, ils en sortiront, et pourront l’utiliser comme relais pour attaquer d’autres personnes.

En 2014, SophosLabs avait montré qu’un ordinateur zombifié au niveau d’un réseau domestique classique pouvait envoyer plus de 5 millions de spams par semaine, en fournissant non seulement aux cybercriminels un accès gratuit à votre bande passante, mais aussi en leur permettant de se dissimuler plus facilement vis-à-vis des services de Police, des détecteurs anti-spam ou bien des entreprises de cybersécurité.

Un ordinateur zombie peut aussi être utilisé comme relais par des cybercriminels, afin de hacker les serveurs de tiers, déclencher des attaques de type visant de entreprises, et bien plus encore.

Jouer votre rôle

Il est très important d’apporter sa pierre à l’édifice, afin d’améliorer internet sans cesse.

Après tout, si vous ne faites pas partie de la solution, il est fort probable que vous fassiez partie du problème, en vous faisant récupérer de façon invisible par des cybercriminels, afin d’intégrer leur architecture criminelle.

Bien sûr, vous protéger vous-même n’est pas la seule action que vous ayez à mener pour rendre internet encore plus sûr.

Nous vous recommandons fortement de prêcher la bonne parole, en matière de cybersécurité, auprès du plus grand nombre, et particulièrement auprès des enfants.

Ainsi, vous découvrirez ci-dessous 6 conseils en matière de cybersécurité pour la sécurité des enfants sur internet.

A propos, tous ces conseils restent valables, bien évidemment, pour les adultes : nous ne sommes jamais trop vieux pour apprendre.


//
// ]]>
Billet inspiré de “Safer Internet Day: 6 tips for your kids (and for you, too!)” par Paul Ducklin de Naked Security
Partagez “Safer Internet Day : 6 astuces pour la sécurité des enfants sur internet (et la vôtre aussi !)” avec http://wp.me/p2YJS1-2sb

Lire des articles similaires

Qu’en pensez-vous ? Laissez un commentaire.

Your email address will not be published.