Protection des enfants sur internet : plus de temps en ligne et moins devant la TV … 

Cybercriminalité

Les enfants se détournent de la bonne vieille télévision, pour passer plus de temps devant leur écran sur internet. C’est la tendance dégagée par Childwise, des experts spécialisés dans l’observation de ce que regardent les enfants britanniques.

protection des enfants sur internet

Vous trouverez d’ailleurs le même type d’observations dans le sondage réalisé en novembre 2015 par Common Sense Media auprès d’enfants américains.

Peu importe les données liées à l’endroit où vous vivez véritablement, car vous savez que les enfants ont une vie en ligne aujourd’hui, et souvent dans des lieux nouveaux ou presque nouveaux. Il semble donc crucial de réitérer nos conseils concernant la protection des enfants sur internet.

Bien sûr, chaque enfant est différent. Chaque famille est différente. Vous ne pouvez pas cacher vos enfants sous le lit: vous essayez de les élever pour qu’ils deviennent des adultes indépendants et confiants. La plupart du temps, les pires des scenarii n’arrivent pas.

Mais parfois ils arrivent tout de même. Alors mettons-nous au travail pour renforcer la protection de nos petites têtes blondes sur internet.

Commençons par la technologie. Les enfants sont des humains (même si parfois ils ont une capacité de discernement altérée). Ils font des choses qu’ils n’auraient pas dû. Ainsi, mettez à leur disposition des équipements sécurisés.

Sur les ordinateurs, cela commence par la sécurisation de vos systèmes (Sophos propose le produit Sophos Home qui protège gratuitement les PC et les Mac). Les smartphones ont aussi besoin d’être sécurisés, bien sûr.

Sophos HomeAssurez-vous que vos enfants utilisent des mots de passe forts partout, et un mot de passe différent pour chaque service qu’ils utilisent. Vous pouvez leur proposer éventuellement un gestionnaire de mots de passe pour leur faciliter la vie.

Utilisez les contrôles parentaux. Ils ne sont pas aussi compliqués que vous le pensez: si vous êtes assez malin pour être arrivé jusqu’ici, vous n’aurez pas besoin de l’aide de votre enfant (n’oubliez pas de protéger par mot de passe les paramètres de contrôle !).

Par exemple, les restrictions pour l’iPhone et l’iPad vous permettent de définir les paramètres de confidentialité pour vos enfants, de contrôler s’ils peuvent installer de nouvelles applications et appliquer des restrictions par catégorie concernant ce qu’ils peuvent acheter sur iTunes.

Android offre une gamme de contrôles parentaux, incluant la possibilité de restreindre les achats d’applications intégrés, et le filtrage du Play Store pour afficher uniquement les applications qui conviennent à vos enfants.

Les contrôles parentaux détaillés au niveau de Windows 10 vous permettent même de limiter un enfant aux seules applications que vous voulez qu’il utilise.

Bien que restreindre les applications ne représente qu’un aspect des solutions possibles, vous avez vraiment besoin de connaitre les activités de vos enfants sur internet. En effet, vous ne voulez probablement pas que votre enfant de 12 ans organise des rendez-vous sur Tinder.

A présent vous avez probablement entendu parler du cyberharcèlement, plutôt désagréable, que peut générer des applications de messagerie telles que Yik Yak ou Kik Messenger.

Mais qu’en est-il des applications déguisées en paramétrage de téléphone ou en calculatrice, et qui ont des recoins secrets où vos enfants peuvent stocker des données qu’ils ne veulent pas que vous découvriez ? Ou encore des applications de streaming vidéo live telles que YouNow que les pédophiles peuvent utiliser ?

Bien sûr, aucune loi ne stipule que les enfants ont absolument besoin d’un smartphone. Les enfants peuvent crier, mais beaucoup de parents ont privilégié l’utilisation d’anciens téléphones pour garder le contact avec leurs enfants.

Smartphone ou pas, avec un minimum de vigilance, vous pouvez tout de même contrôler raisonnablement les appareils de vos enfants… du moins ceux que vous financez. Mais vous ne pouvez pas contrôler tout ce qu’ils font ou voient.

Ainsi, pour renforcer la protection des enfants sur internet, vous devrez les aider à faire les bons choix à l’ancienne: en leur parlant !

Parlez-leur de la façon dont les gens arrivent à gagner leur confiance avec le temps, et comment des inconnus ne sont pas toujours ce qu’ils prétendent être. Notamment, vous ne devriez donc pas ouvrir votre profil Facebook, à des « amis » que vous ne connaissez pas, ou encore accepter de les rencontrer physiquement.

Si quelque chose les met mal à l’aise sur internet, dites-leur d’éviter de le faire et demandez-leur d’en parler à un adulte.

Parlez-leur du droit qu’ils ont de ne pas être victime de cyberharcèlement.

Parlez-leur de la façon horrible dont les images et les vidéos se propagent bien au-delà de l’endroit où elles étaient supposées aller. Même si vous les avez envoyées sur Snapchat et que vous pensiez qu’elles allaient disparaître d’elles-mêmes.

En fait, le problème soulevé est bien plus important. En effet, les adultes ont tendance à penser que les enfants ont un « ADN digital », et appréhendent de manière innée tous les environnements numériques. Mais les experts savent que les enfants peuvent être étonnamment naïfs au sujet de la technologie. Ne partez pas du principe qu’ils savent de quoi ils doivent se méfier !

Bien plus important que de parler: écouter.

Les humains ont besoin d’être entendus. Surtout votre enfant. Avec les espaces numériques changent très rapidement, vous êtes ensemble dans le même bateau digital, où tout le monde apprend et ajuste son comportement en permanence.

Tout cet univers est nouveau pour nous tous: nous nous faisons avoir de temps en temps (pensez aux violations massives de données l’an dernier!).

Vous n’avez pas besoin d’un éditeur de solutions de sécurité pour vous dire qu’il ne s’agit pas seulement d’installer ou de désinstaller une application lorsqu’il s’agit de la protection des enfants sur internet.

Tous ces conseils peuvent bien évidemment vous aider. En résumé, il s’agit de tout ce qui a été mentionné ci-dessus, avec un peu d’amour bien sûr !

Références


Billet inspiré de Your kids: more time online, less time watching TV… so let’s keep them safe, sur Sophos nakedsecurity.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s