Service de localisation sur iPhone : les états en danger ?

MobilitéConfidentialitéiOSiPhoneProtection de la vie privée

Service de localisation sur iPhone : les états en danger ?

La chine considère le service de localisation sur iPhone, sa capacité à suivre, et à dater les lieux où se trouvent les utilisateurs, comme une réelle menace contre la sécurité de l’état.

Vendredi, la chaîne de télévision d’état, China Central Television (CCTV), a montré du doigt la fonction “lieux fréquents”, qui permet aux utilisateurs d’être Service de localisation sur iphonesuivis, et aux informations les concernant d’être révélées.

Le reportage a cité, notamment, des experts qui déclaraient que ceux ayant accès à ces données, pouvaient glaner des informations sensibles telles que la situation économique du pays, et même « d’éventuels secrets d’état », selon le Wall Street Journal.

Dans le système d’exploitation mobile de l’iPhone, la fonction « lieux fréquents » se trouve dans « réglages », sous : Confidentialité> Service de Localisation>Services Système>Lieux Fréquents.

Le service de localisation sur iPhone affiche également un plan des lieux que l’utilisateur du téléphone a visité, en incluant une heure, une date et une adresse approximatives.

Ce service de localisation sur iPhone, révèle également un historique des endroits que les utilisateurs fréquentent, pour « permettre de fournir des informations intéressantes relatives aux lieux visités », depuis le téléphone. Ce dernier peut être désactivé depuis le précédent écran « services système ».

Ce reportage n’est pas une bonne nouvelle pour Apple, qui a déjà des difficultés sur le marché chinois du téléphone portable.

Des sociétés expertes en la matière, ne sont pas d’accord en ce qui concerne les parts de marché annoncées, mais les chiffres montrent tous qu’Apple à une implantation assez faible. The Wall Street Journal en mentionne une, en particulier, la société Analysys, qui évoque une part de marché pour Apple de 6%, comparée à celle de Samsung de 17.8%.

Mais Apple contrôle le marché le plus important, celui du haut de gamme.

La société d’études Umeng, a déclaré que 80% des Smartphones vendus à plus de 500$ en Chine, sont des iPhones.

Les Etats-unis baignent dans les affaires d’espionnage et de surveillance, avec notamment les révélations d’Edward Snowden, la CCTV n’a donc pas hésité a pointer du doigt cette histoire.

Le reportage de vendredi a aussi évoqué les révélations de la NSA, et a surnommé, les entreprises technologies américaines développant les bases de données, « la mine d’or », a rapporté le WSJ. Ce dernier a également cité des officiels chinois, qui déclaraient que la Chine avait besoin d’un système législatif renforcé, pour la protection globale des données, et a rajouté qu’Apple devra assumer ses responsabilités légales, si une quelconque faille dans la sécurité devait leur porter préjudice.

Evidemment, cette situation est sans doute un prêté pour un rendu, mais cependant un téléphone portable, reste en fait une source rêvée pour toutes sortes d’informations qui, une fois collectées, s’avèrent des plus intéressantes.

Toutefois, Apple n’a pas le monopole concernant l’espionnage via les Smartphones.

En effet, la plupart des Smartphones regorgent de telles données de nos jours. Android, par exemple, suit de très près aussi où nous allons, et dans le cas de vol, l’utilisateur peut remonter à sa localisation.

Mais le fait qu’Apple se soit taillé la plus belle part du gâteau, dans le marché du haut de gamme, signifie qu’il avance avec des arrières pensées de renseignements très précises, et inestimables, à savoir : les représentants du gouvernement chinois.

Le quasi monopole d’Apple sur ce segment de marché explique certainement la prise de position, plutôt radicale, de la Chine en pointant du doigt le service de localisation sur iPhone, comme un danger d’état.

De plus, il se pourrait que cette plateforme technologique, bien verrouillée, dissimule en fait, d’autres travaux menés de manière opaque, concernant notamment, ses processeurs, ses logiciels et ses équipements réseau.

Apple, a répondu avec un communiqué, sur son site chinois, tentant de rassurer les utilisateurs :

Apple est profondément impliqué dans la protection et la confidentialité de tous ces clients. Cette confidentialité est au cœur de tous nos produits et services, et depuis les toutes premières étapes de la conception. Nous travaillons sans relâche pour fournir le matériel et les logiciels les plus sûrs au monde…

… Apple n’a pas accès à la fonction « lieux fréquents » ou à la mémoire de la position des utilisateurs d’iPhone à tout moment.

Reste à voir si ce reportage de CCTV, va aboutir à de nouvelles règles ou limitations concernant les technologies développées par Apple. Pour l’instant les iPhones sont toujours en vente !!

Cela pourrait cependant changer.

Comme le souligne le WSJ, la chaîne de TV avait déjà causé des problèmes à Apple dans le passé : l’an dernier, le CEO Tim Cook, avait du s’excuser publiquement, après que CCTV ait accusé Apple de discrimination contre les chinois dans leurs conditions de garantie.

Billet inspiré de : “iPhones are a security threat to the state, China claims” par Lisa Vaas de Naked Security.

Partagez “Service de localisation sur iPhone : les états en danger ?” avec http://bit.ly/1ub1VDk

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.