Facebook pour enfants : bientôt disponible ?

Réseaux sociauxUtilisateurs IT
facebook pour enfants

Facebook pour enfants : bientôt disponible ?

Facebook est actuellement interdit aux enfants de moins de 13 ans.

Mais combien respecte vraiment cette interdiction !!!

Il a été estimé que des millions de préadolescents se connectent à Facebook chaque jour.

Une fois sur Facebook, il n’y a plus vraiment de barrières les protégeant des diverses agressions, discours haineux, escroqueries, spams et autres délits commis en ligne.facebook pour enfants

Il semblerait que Facebook prévoit de permettre aux enfants de s’enregistrer eux-mêmes, avec l’autorisation des parents, plutôt que de se faufiler discrètement en mentant sur leur âge.

Le site à déposé un brevet, rendu public mardi, à propos d’un Facebook pour enfants qui leur permettrait de créer des comptes avec le contrôle des parents.

Cela signifie, bien sur, que Facebook est à deux doigts d’étendre l’adhésion à leur site, aux enfants de moins de 13 ans :

Voici le résumé du brevet :

Quand un utilisateur, avec un âge inférieur à l’âge limite (un enfant par exemple), tente d’accéder à un service en ligne, ou bien réalise certaines actions qui utilisent ce service en ligne, ce service en ligne obtient l’autorisation parentale grâce à un autre utilisateur, ayant un lien de parenté avec l’utilisateur initial. L’enfant peut identifier l’utilisateur avec qui il a un lien de parenté, et le service en ligne vérifie, de son côté, la validité du compte de l’utilisateur adulte : son âge et/ou le rapport existant entre l’enfant et l’utilisateur désigné comme ayant un lien de parenté. Le service en ligne peut faire ces vérifications en se basant sur des données sociales et transactionnelles, en lien avec le compte de l’utilisateur désigné. Si cette vérification est conduite avec succès, le service en ligne permet à l’utilisateur désigné, d’autoriser la création du compte pour l’enfant et/ou de contrôler le compte et les actions générées par l’enfant.

En d’autres mots, ce brevet a pour objectif la création d’un Facebook pour enfants, en permettant à un parent (ou toute personne ayant le rôle de parent) de contrôler l’activité de l’enfant sur le site.

Cela peut inclure la mise en place d’un contrôle de la vie privée et des amis de l’enfant, une limitation de certains types de contenu, et la vérification de toute interaction avec une application tierce.

Rappelez vous, ce n’est pas la première fois que Facebook tente de faire entrer les enfants dans la danse !

Un porte-parole a rapporté à Politico que ce brevet a d’abord été déposé en 2012.

Ce n’est pas une science exacte,  a-t-il déclaré, car un dépôt de brevet ne signifie pas forcément que des travaux auront lieu dans ce domaine.

Mais ce dépôt de brevet met clairement en évidence les efforts de Facebook, pour garantir la sécurité des enfants sur internet, a-t-il déclaré :

Les avocats défendant la sécurité des enfants, les législateurs et les compagnies ont discutés sur les meilleurs moyens pour aider les parents à protéger leurs enfants sur internet. Comme n’importe quelle entreprise responsable, nous travaillons aux divers moyens pour éradiquer ce problème.

La création d’un Facebook pour enfants et l’adhésion des préadolescents, ne peuvent être autorisées qu’à la condition de respecter la COPPA (Childen’s Online Privacy Protection Act), une loi américaine de1998, qui régie le type d’information qu’une compagnie peut collecter à propos d’enfants de moins de 13 ans.

Cela signifie que la FTC (Federal Trade Commission) américaine, qui applique la COPPA, devra probablement approuver toute nouvelle méthode permettant d’authentifier l’identité d’un parent.

D’autres sites qui collectent des informations sur les enfants, le font en demandant aux parents de prouver leur identité, par carte de crédit ou bien en faxant des photocopies de leur pièce d’identité.

Quand Politico a contacté FTC, un porte-parole a refus de confirmer si Facebook avait effectivement déposé une telle proposition.

Les groupes de protection de la vie privée doute fortement de la capacité de Facebook à protéger les enfants sur internet.

Julia Horowitz, consultante en protection des consommateurs pour l’« Electronic Privacy Information Center », a déclaré à Politico que cela était difficile d’éviter que les enfants n’échangent avec des inconnus dans la rue, ou bien seul devant leur écran d’ordinateur, où ils peuvent être approchés, dupés, abusés voire persécutés.

Il semble difficile pour les parents de dire à leur enfants : “Ne donne pas ton nom à un inconnu”. Ensuite vous les mettez devant l’ordinateur, et vous leur demandez de prendre des décisions sur telles ou telles informations à partager ou non. C’est un niveau de discernement qu’un adulte possède, mais définitivement pas un enfant.

Je suis d’accord !!

Mais la réalité est qu’aujourd’hui, un Facebook pour enfants existe, avec ou sans contrôle parental.

Ce phénomène ne s’arrêtera pas, malgré l’autorisation que Facebook peut obtenir pour accepter l’adhésion de préadolescents.

Une fois sur Facebook, les mauvaises rencontres peuvent alors avoir lieu. Sophos a déjà rapporté que des enfants avaient été cyber-persécutés et amadoués par des pédophiles via Facebook, et par la suite abusés sexuellement de manière répugnante.

Est ce que la création d’une inscription formelle par Facebook évitera toutes ces horreurs ?

En résumé, la FTC a clairement précisé à AssertID, dans une lettre, que des utilisateurs pouvaient très facilement créer des profils Facebook.

C’est incroyablement compliqué de vérifier si quelqu’un, qui déclare être un parent, est effectivement un parent !

En fait, l’agence a attiré l’attention sur le document 10-Q, renseigné par Facebook auprès de la « Securities and Exchange Commission », et qui mentionne l’existence d’environ 83 millions de faux comptes, représentant à peu près 8.7% de ses utilisateurs.

De toute évidence, un effort supplémentaire est à entreprendre concernant les méthodes de vérification d’identité.

Entre temps, Facebook a fait de gros efforts pour nettoyer les recoins les plus sombres de la planète Facebook.

En effet, jusqu’à l’an dernier, avant que Facebook décide que certaines blagues sur le viol et divers propos a caractère raciste, ne créaient pas une atmosphère familiale et amicale, on pouvait encore trouver des pages faisant l’apologie de choses dégoûtantes comme les viols, et en particulier les viols sous drogue de type Rohypnol.

Ces pages font, aujourd’hui, parties du passé de Facebook.

Facebook a aussi réalisé un travail important concernant la lutte contre le harcèlement, en partenariat avec l’université de Yale, et son centre de recherche sur les émotions. Les efforts se sont concentrés sur l’adaptation de techniques verbales et leurs méthodes associées, dans le signalement d’abus. Ce travail a débouché sur de nouveaux outils pour les victimes d’harcèlement au travers d’une initiative, nommée « Bullying Prevention Center », et récemment déployée au Royaume-Uni et en Europe.

C’est un début, mais si ce Facebook pour enfants voit le jour, et si les enfants deviennent directement accessibles dans le futur, espérons que ces efforts seront encore davantage renforcés.

Par exemple, Facebook a besoin de trouver des moyens d’empêcher l’action de ses prédateurs, avant qu’ils ne rentrent en contact avec leurs victimes potentielles.

A présent, voici un message pour vous, les parents : si vous voulez que Facebook travaille sur un point en particulier, avant qu’il ne déroule le tapis rouge à vos enfants, merci de partager vos pensées dans la section commentaires ci-dessous.

Billet inspiré de : Is Facebook coming for your kids? par Lisa Vaas de Naked Security.

Partagez “Facebook pour enfants : bientôt disponible ? ” avec http://bit.ly/SFOFFw

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.