Aller directement au contenu

Connaissez-vous le European Cybercrime Centre ou le EC3 ?

Ça se passe à La Haye aux Pays Bas, aujourd’hui la Commission Européenne inaugure son Centre de lutte contre la Cybercriminalité, aussi appelé EC3.

C’est Troels Oerting qui nommé à la tête de cette organisation, qu’on voit dans la vidéo de présentation du EC3 avec le Rob Wainwright, le Directeur d’Europol.

MDCCI

Troels Oerting dit que nous avons besoin d’un centre européen de la cybercriminalité maintenant parce que l’UE est très dépendante d’Internet, la population est connectée à 72%, comparativement à une moyenne de 34% sur le globe; nous faisons tout sur ​​le net : nous sommes sur les médias sociaux, nous recueillons de l’argent, nous achetons, nous stockons toutes nos informations et nous inventons, on ne peut pas se contenter d’avoir un internet libre et transparent, nous devons aussi avoir un Internet sécurisé.

Sources

Communiqué de presse de la Commission Européenne.

Votre avis nous intéresse ! Pensez-vous que la création de centre européen contre la cybercriminalité soit positif et vous redonne confiance dans la sécurité d’Internet ?

http://forms.aweber.com/form/80/286036380.js

Lire des articles similaires

3 commentaires

Bonjour Jérôme.
Cette initiative de la communauté Européenne va dans le bon sens. Le sujet de la cybercriminalité va ainsi être plus présent et visible dans l’esprit des personnes et des acteurs économiques des pays de l’Union. Après, j’espère que le calendrier de mise en route sera à la mesure des enjeux et que les états membres sauront aussi jouer le jeu pour propager le message sur leur périmètre.
Au plaisir,
Jean-François Audenard.

Répondre

Merci pour ce comment Jean-François,

En effet il nous tarde de voir comment les choses vont évoluer. Vous avez raison, indépendamment des moyens technologiques et financiers qui seront mis en oeuvre, ce qui compte c’est l’adhérence des états de l’Union.

Répondre

Laisser un commentaire à Jean-François Audenard Cancel reply

Your email address will not be published.